En direct

Un socle pour un quartier de ville

le 10/06/2011

«La construction, étant donné sa longueur, devait être étudiée pour apparaître comme le socle, le soubassement de constructions futures », écrivait en 1969 l’architecte Marcel Forest, auteur de cet ancien entrepôt à la structure surdimensionnée (poteaux de 80 cm de diamètre, trame de 8 x 8 mètres), long de 617 mètres, qui borde le boulevard Macdonald (Paris XIX e ). Quarante ans plus tard, la surélévation « naturelle » s’accomplit dans le cadre de la reconversion du bâtiment. Un projet à forts enjeux urbains, dont la programmation et le plan directeur sont signés Rem Koolhaas et Floris Alkemade (OMA). C’est ici la dimension métropolitaine de l’architecture qui est appliquée : celle du développement vertical de la ville, avec une superposition de programmes dans un même ensemble. Les deux architectes ont ainsi préservé la grande longueur du bâtiment pour en faire le socle continu sur lequel se greffe un morceau de ville : logements, commerces, bureaux, équipements… La myriade d’architectes à l’œuvre apportera pour chacun son écriture, tout en se conformant aux « lignes rouges » (tels les cadrages urbains entre les plots), aux « lignes vertes » (qui laissent libre cours à leur imagination) et aux zones définies où les matériaux sont transparents ou minéraux.

PHOTO - 559969.BR.jpg
PHOTO - 559969.BR.jpg
CARTE - 559970.BR.jpg
CARTE - 559970.BR.jpg
PHOTO - 559968.BR.jpg
PHOTO - 559968.BR.jpg

Commentaires

Un socle pour un quartier de ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur