En direct

UN SIÈGE SOCIAL VÊTU DE BOIS DANS UNE ANCIENNE HALLE FERROVIAIRE

CAROL MAILLARD |  le 22/11/2018  |  ChantiersParisYvelinesCharpenteAcier

À Versailles, une charpente en bois a été greffée sur les fermes en acier d'une halle SNCF désaffectée et une structure à poteaux et planchers en bois mise en œuvre conjointement, afin de constituer le bâtiment et le rendre stable au feu.

Le quartier de la gare des Chantiers à Versailles (78) fait l'objet d'une requalification d'ampleur où règne une mixité de fonctions, avec la création d'un pôle d'échanges multimodal, d'une nouvelle gare routière et d'un parking public ainsi que de deux programmes immobiliers. Le premier porte sur l'îlot, implanté à l'est et en cours de construction, qui a été conçu par l'architecte Christian de Portzamparc, et prévoit la réalisation de deux bâtiments de logements (22 544 m²) et un parking de 218 places. À l'ouest, le second îlot, également en cours de chantier et confié à Élisabeth de Portzamparc, comprend une crèche, un parking de 253 places et deux immeubles de 377 logements, avec une résidence pour seniors : l'un à trois étages se situe du côté des voies ferrées et l'autre à six étages, du côté des étangs Gobert. Ces anciens réservoirs d'eau qui alimentaient des fontaines du château de Versailles ont été restructurés en 2013 en un vaste jardin par le paysagiste Michel Desvigne. Entre ces deux opérations, prend place l'ancienne halle ferroviaire Sernam qui fait l'objet d'une reconstruction-reconversion pour accueillir le siège social de l'entreprise Nature & Découvertes, dont les locaux tertiaires étaient jusqu'alors éparpillés sur les sites de Versailles, Paris et Toussus-le-Noble. Suite à un appel à idées, c'est le projet de l'architecte Patrick Bou-chain qui a été retenu.

Conserver les fermes d'origine

Le souhait du maître d'ouvrage, François Lemarchand, fondateur de l'entreprise, était de réunir ses différentes entités sur un site plus accessible par les transports en commun et inscrit dans un environnement naturel, en adéquation avec son identité. En complément, sera créée à proximité une ferme urbaine (3 000 m²) conçue et cultivée selon les principes de la permaculture. Destiné à 200 collaborateurs maximum, le siège social, qui compte trois niveaux, regroupera, en RDC, une boutique, une cafétéria, des espaces de rencontres et de réunion, un centre de formation ainsi que des ateliers pédagogiques voués à fonctionner le week-end. Les deux étages, quant à eux, abriteront les bureaux de la société et de la Fondation Nature & Découvertes et diverses salles de réunion occuperont le niveau haut ou grenier. Un sous-sol partiel logera des locaux de stockage et techniques, la réserve du commerce et un espace photo. « L'ancienne halle SNCF, dont les charpentes métalliques sont conservées, va former un écran visuel vis-à-vis de la gare routière et un écrin précieux déployant ses lanterneaux face à la galerie haute du nouveau jardin. Elle clôt la perspective frontale en la diffractant en autant de faisceaux ouvrant sur le coteau forestier au sud », décrit Patrick Bouchain. Mais pour garder les fermes en métal de ce bâtiment et rendre l'ensemble stable au feu, il a fallu créer une charpente en bois extérieure : une succession d'alcôves, formant des bureaux semi-ouverts, sont reliées entre elles par une nef centrale.

Un Meccano grandeur nature

« Orientées au nord, des “cornettes” amènent la lumière au cœur du bâtiment. Côté sud, des panneaux solaires recouvrent des lanterneaux qui permettent l'aménagement d'espaces de travail intimes au troisième niveau. Ils contribueront à faire de ce bâtiment sur-isolé une construction efficiente en énergie », poursuit l'architecte. La première étape du chantier a consisté à démonter la charpente en acier existante, à la nettoyer, la déplomber et la désamianter en atelier. Mais au regard de son mauvais état, seules les fermes ont pu être conservées. En partie nord, ont été effectués le terrassement et l'excavation du sous-sol, avec la mise en œuvre de voiles béton par passes et le coulage de la dalle béton. Se déroulant d'est en ouest, le chantier a commencé à l'extrémité est, sur les trois premières travées de 7 m de large [...]

Cet article est réservé aux abonnés CTB, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur