En direct

Un ruban de béton blanc pour la médiathèque de Colomiers
L’architecte Rudy Ricciotti a conçu pour l’enveloppe du bâtiment un ruban continu de béton blanc, ondulant en vagues successives, percé d’ouvertures verticales. La médiathèque doit ouvrir ses portes en 2011. - © © Christophe Picci - Baloïde Photo

Un ruban de béton blanc pour la médiathèque de Colomiers

jean-marie constans |  le 03/05/2010  |  ArchitectureTechniqueChantiers

La construction de la médiathèque de Colomiers (Haute-Garonne), qui doit ouvrir ses portes au début de 2011, représente un véritable défi technique pour la réalisation des murs de façade en béton banché imaginés par l'architecte, Rudy Ricciotti.

L'architecte a conçu en effet pour l'enveloppe du bâtiment un ruban continu de béton blanc, ondulant en vagues successives, percé d'ouvertures verticales, sur une longueur totale de 150 m pour une hauteur de 13 m et une épaisseur de 0,25 m.

Béton autoplaçant hautes performances

Outre l'absence d'aplomb liée à la courbure du voile, le cahier des charges imposait un rendu final lisse, brut de décoffrage, sans reprise ni ragréage. Les dimensions des façades interdisaient par ailleurs une vibration par aiguille lors du coulage.
L'entreprise Cari, chargée du gros œuvre, a ainsi été amenée à chercher, en concertation avec Lafarge Bétons, une solution répondant de manière satisfaisante à ces diverses exigences. Le choix s'est porté sur un béton autoplaçant hautes performances, une base d'Agilia Vertical avec une formulation spécifique, intégrant les matériaux locaux et permettant une bonne maîtrise de la rhéologie, élaborée après six mois de test. La mise en œuvre impliquait la création d'un système de coffrage caisson-banche spécifique permettant un coulage en quatre phases échelonnées sur cinq mois pour l'ensemble de la façade, une difficulté supplémentaire compte tenu des variations de température.

Au total, 530 m3 de béton ont été utilisés, soit 120 à 170 m3 pour chaque coulage d'une durée de dix à douze heures sans interruption. Afin d'assurer une bonne répartition du béton coulé à la pompe, malgré la densité du ferraillage, des tubes plongeurs ont été positionnés dans le coffrage et laissés en place à l'issue de l'opération. Des capteurs de pression placés sur les banches permettaient en outre de contrôler la cadence de coulage et d'ajuster le débit. Le décoffrage pouvait alors intervenir sans incident une semaine après le coulage.

Commentaires

Un ruban de béton blanc pour la médiathèque de Colomiers

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur