En direct

Un réseau de travail illégal démantelé à Marseille

Defawe Philippe |  le 04/07/2005  |  MarseilleAlpes-MaritimesCorsePyrénées-OrientalesBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marseille
Alpes-Maritimes
Corse
Entreprises
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Aude
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Travail
Valider

Dix personnes soupçonnées d'avoir mis en place un système de fausses factures dissimulant des prêts de main d'oeuvre pour du travail au noir dans le secteur du bâtiment, dans la région de l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône), ont été écrouées en fin de semaine dernière.

De 1999 à 2005, plus de 5 millions d'euros ont transité sur les comptes personnels et professionnels de quatre petits artisans du BTP, qui retiraient ensuite ces sommes en liquide, a-t-on appris lundi de source policière, confirmant une information du quotidien régional La Provence.
Ces petites entreprises facturaient des prestations, sans contrepartie d'activité, à une dizaine d'autres sociétés du secteur, mais leur fournissaient de la main d'oeuvre illégale.

Un ancien patron artisan de Martigues, âgé de 58 ans, était à la tête de ce réseau, aidé par un homme de 39 ans qui avait déjà par le passé fait l'objet d'une enquête sur ces mêmes délits.
Le parquet d'Aix-en-Provence avait été saisi en juin 2004 par Tracfin, cellule de lutte contre le blanchiment du ministère des Finances. Il avait ensuite confié l'enquête à la division économique et financière de la PJ de Marseille.
(AFP)

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil