En direct

Un réseau de chefs d’entreprise pour démystifier les marchés publics
Jean-Lou Blachier, médiateur des marchés publics - © © PBagein

Un réseau de chefs d’entreprise pour démystifier les marchés publics

Elodie Cloâtre |  le 05/05/2014  |  TarnCreuseFinistèreSeine-Saint-DenisAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Commande publique
Tarn
Creuse
Finistère
Seine-Saint-Denis
Alpes-Maritimes
Réglementation
Valider

Le réseau des ambassadeurs des marchés publics est en train de se déployer progressivement, sous l’égide de la Médiation des marchés publics. Avec un maître mot : mettre la commande publique à la portée de toutes les entreprises.

Dans la droite ligne de l’opération « Osez la commande publique » (cliquez ici pour voir notre article), la Médiation des marchés publics étend son action d’évangélisation auprès des chefs d’entreprise, en déployant sur le territoire français son réseau d’ambassadeurs des marchés publics. « L’idée est simple, explique Jean-Lou Blachier, médiateur des marchés publics. Elle consiste à nommer des têtes de file chefs d’entreprise faisant l’interface auprès des autres chefs d’entreprise, afin de leur faciliter l’accès aux marchés publics ». Objectif double : d’une part, inciter les chefs d’entreprise à répondre aux marchés publics, grâce à un accompagnement au plus près de leurs préoccupations ; d’autre part, faire remonter au médiateur les problèmes rencontrés par les entreprises sur le terrain.


Une dizaine d’ambassadeurs par département

Dans la pratique, entre 9 et 12 ambassadeurs vont être désignés dans chaque département, parmi des représentants des organisations patronales (Medef, CGPME, UPA…), des chambres consulaires, des fédérations professionnelles les plus concernées par les marchés publics, et notamment la FFB, la FNTP et la Capeb. « Rien de mieux en effet pour parler aux chefs d’entreprise que d’autres chefs d’entreprise qui connaissent les mêmes embûches », estime le médiateur.

Des réunions périodiques sont prévues entre les ambassadeurs des marchés publics, le directeur de la Banque de France, le représentant de la Direccte, le directeur départemental des finances publiques, le médiateur régional, et le commissaire au redressement productif du département, sous la houlette du préfet, afin de faire le point sur les difficultés les plus fréquemment rencontrées par les entreprises du département : complexité de la réponse à l’appel d’offres mais également délais de paiement ou encore offres anormalement basses.

Un réseau en ordre de marche pour début 2016

L’opération a d’ores et déjà été lancée dans les départements de Seine-Saint-Denis, des Pyrénées Orientales, du Tarn, des Alpes-Maritimes et dans la région Midi-Pyrénées. « L’idée est de quadriller le paysage français afin que chacun des 101 départements bénéficient de ce guichet unique, d’ici à début 2016, souligne le médiateur, tout en précisant qu’il est nécessaire de tenir compte des spécificités territoriales pour comprendre les préoccupations des entreprises : une entreprise du Finistère ne rencontrera pas les mêmes problématiques qu’une entreprise des Alpes-Maritimes ou de la Creuse ».

« A terme, ce dispositif nous permettra de faire des tests grandeur nature avec la possibilité de mobiliser au plus vite un millier de chefs d’entreprise représentatifs », conclut Jean-Lou Blachier.

Commentaires

Un réseau de chefs d’entreprise pour démystifier les marchés publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil