En direct

Un réaménagement des quais plein de bon sens

C. R. |  le 20/04/2018  |  Collectivités localesArchitectureAménagementNièvreYonne

Yonne -

De la rivière Yonne qui lui donne son identité, la Ville de Sens veut faire un trait d'union et non plus un obstacle à sa cohérence urbaine. Dans ce but, elle réalise depuis février et jusqu'en novembre le réaménagement des quais Ernest-Landry et Jean-Moulin. Le projet de 2,3 M€ HT lui a valu de remporter, entre fin 2017 et début 2018, les trophées nationaux « Innovation publique » de Fimbacte et « Cadre de vie » de l'Association des éco-maires. « La démarche de reconquête d'espaces verts doit transformer cette partie intégrante du cœur de ville en un lieu de loisirs qu'on pourra parcourir à vélo ou à pied, sans repousser pour autant la circulation routière », décrit Alain Peretti, adjoint à l'urbanisme de la ville de 26 500 habitants.

Variations de végétation . Sur les 500 mètres de linéaire concernés, les voies routières passeront de trois à deux, de façon à dégager l'espace pour les modes doux. Les quais deviendront un maillon du récent parcours cyclable d'agglomération. La maîtrise d'œuvre combine le travail en interne de Stéphanie Diètre, architecte à la Ville, et celui de l'équipe AEI (paysagiste) -Ecmo, tandis qu'Eurovia réalise le chantier de voirie.

L'aménagement s'articule autour d'une noue de gestion des eaux. Côté quai Ernest-Landry, la végétation se voudra sobre, à base d'érables et de platanes, pour mettre en valeur le patrimoine bâti historique, tandis que du côté du quai Jean-Moulin, elle se fera plus foisonnante, afin d'exprimer le rapport à l'eau. Le revêtement conjuguera des enrobés classiques, du béton bouchardé sur la voie douce et des pavés gris beige et gris bleu installés par l'entreprise De Filippis.

Réfection de l'hôtel de ville. Le projet s'inscrit dans une remise en valeur du centre-ville de Sens, qui comprend deux autres points saillants : d'une part, la restauration du marché couvert (3,3 M€) livrée en décembre dernier ; d'autre part la réfection de l'hôtel de ville datant du début du XXe siècle (3 M€ HT) qui s'achève en juin, en particulier celle de son remarquable campanile. Sur ce dernier chantier, la couverture- ornementation a été assurée par une entreprise de la Nièvre, UTB-Duplessis.

PHOTO - 12557_766584_k2_k1_1817577.jpg
PHOTO - 12557_766584_k2_k1_1817577.jpg - © VILLE DE SENS/AEI

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur