En direct

Un projet immobilier tourné vers le bois local
PHOTO - 13503_822348_k2_k1_1935315.jpg - © ORMA

Un projet immobilier tourné vers le bois local

Diana Salicetti |  le 15/06/2018  |  Corse-du-SudFrance entièreBois

Corse 

Bien que la Corse soit l'île la plus verte de Méditerranée avec 480 000 hectares de formations boisées (55 % de sa surface), sa filière bois est à la peine. « Le potentiel est énorme mais il faudrait davantage de scieries et nous manquons cruellement d'unités de séchage du bois », regrette Jean Alessandri, membre de l'association Programme européen des forêts certifiées (PEFC) Corse.

Sur la voie de la labellisation ? Déjà loué par les Grecs dans l'Antiquité, le bois corse - dont le pin laricio, l'essence la plus prestigieuse - n'est pas encore labellisé, mais commence à gagner ses lettres de noblesse grâce à certaines initiatives. Sollicité par la commune de Cristinacce (Corse-du-Sud) dans le cadre de la construction de logements, le Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) a mis ses interlocuteurs sur la piste bois. « Le pin laricio de la forêt d'Aïtone qui se situe non loin de la commune, a été désigné comme la principale matière première pour cette construction. Ce choix favorise le circuit court et contribuera, à l'avenir, à la certification du lari-cio », explique Katia Maïborida Cesari, directrice du CAUE pour la Corse-du-Sud.

C'est l'agence corse Orma qui a dessiné les trois logements à Cristinacce, dont la livraison est prévue pour mars 2019. Au total, le projet compte environ 200 m2 de surface habitable ainsi que 45 m2 de terrasses. « Nous avons réalisé en amont le montage juridique permettant l'acquisition et la mise en œuvre de ce bois, la majorité des forêts insulaires appartenant à la collectivité de Corse », précise Jean-Mathieu de Lipowski, l'un des quatre associés d'Orma. Cette dernière a vendu une coupe de bois réalisée dans la forêt d'Aïtone à un groupement de professionnels créé pour cette opération et réunissant charpentiers et scieurs.

Séchage naturel du bois. La commune de Cristinacce va ainsi se doter de trois nouveaux logements en utilisant ses propres ressources en bois. « Comme nous ne disposons pas d'un séchoir, nous avons opté pour un séchage naturel », poursuit le jeune architecte. Ces logements seront également passifs sur le plan énergétique. Le montant global des marchés de travaux pour ce projet écoresponsable s'élève à 540 000 euros HT.

 

Commentaires

Un projet immobilier tourné vers le bois local

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX