En direct

« Un projet comme celui-ci n’a lieu que tous les vingt ans », Sébastien Bliaut (Vinci Construction Grands projets)
Vue du chantier du tunnel du Femern, entre le Danemark et l'Allemagne - © Vinci Grands Projets

« Un projet comme celui-ci n’a lieu que tous les vingt ans », Sébastien Bliaut (Vinci Construction Grands projets)

Propos recueillis par Emmanuelle Picaud |  le 27/01/2021  |  InternationalVinciVinci Construction Grands ProjetsbtpeuropeEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Infrastructures
International
Vinci
Vinci Construction Grands Projets
btpeurope
Europe
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La construction du plus long tunnel immergé routier et ferroviaire du monde a débuté au mois de janvier 2021. Situé entre l’Allemagne et le Danemark, l’ouvrage de 18 km de long passera sous la mer Baltique, à 40 m de profondeur. Sébastien Bliaut, directeur du secteur Europe du Nord chez Vinci Construction Grands Projets, fait le point avec le Moniteur.fr sur les enjeux de ce méga-chantier.

En quoi consiste ce projet de liaison entre le Danemark et l’Allemagne ?

Le tunnel du Femern sera un passage routier et ferroviaire. Avec 18 km d’infrastructure immergée, il sera quatre fois plus long que le tunnel de l’Øresund que nous avions construit dans la même région il y a vingt ans. Toutefois, ce nouvel ouvrage étant plus imposant, nous avons dû multiplier les chaînes de production. Nous en mobilisons ainsi cinq, contre deux à l’époque pour l’Øresund.

Pour le construire, nous prévoyons d’acheminer quatre-vingt-neuf caissons préfabriqués de plusieurs dizaines de milliers de tonnes en mer, et de les installer à 40 m de profondeur. Le projet, en comptant les parties maritimes et terrestres, est estimé à 3,8 milliards d’euros hors taxes. Il doit durer neuf ans puisque la livraison du tunnel est espérée pour 2029.

Des premières campagnes géotechniques ont été menées l’année dernière. Toutefois, le génie civil n’a débuté qu’au mois de janvier 2021. Au pic de l’activité, nous attendons 1500 compagnons sur place.

Femern_schema
Femern_schema - © Vinci Grands Projets
Vue d'artiste du futur tunnel du Femern

Vous utilisez la même technique de réalisation que pour le tunnel de l’Øresund il y a vingt ans. En quoi ce chantier reste-t-il un défi sur le plan constructif ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

« Un projet comme celui-ci n’a lieu que tous les vingt ans », Sébastien Bliaut (Vinci Construction Grands projets)

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Date de parution : 02/2021

Voir

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil