En direct

Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons

bernard aldebert |  le 05/12/1997  |  LogementEuropeTravailTravaux publicsRénovation

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE - 4867 - REHABILITATION
  2. Panne historique du moteur principal du bâtiment
  3. Climatisation Un «plafond rayonnant froid» pour une tour de bureaux
  4. Structure Un entrepôt transformé en logements
  5. Structure Renforcement de poutres et de poteaux
  6. Structure Rehausse de bureaux par pieux battus
  7. Structure Surélévation de bâtiments HLM
  8. Fondations Le «soil crete» au secours d'un musée
  9. Electricité Sécurité pour la salle des marchés du Crédit lyonnais
  10. Sols textile Décor personnalisé
  11. Bétons Un chantier très diffus
  12. Aménagement intérieur Un bâtiment militaire devient musée
  13. Démarche séquentielle : nouvelle distribution des cartes
  14. Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons
  15. Isolation par l'extérieur pour rénover des logements
  16. Une vêture avec enduit mince sur isolant
  17. Des échanges informatisés pour une opération HLM
  18. Un faux plafond à grandes trames
  19. Mise en sécurité des installations électriques
  20. Des règles de sécurité à respecter
  21. Organisation : la réhabilitation d'une copropriété complexe
  22. Rénover les terrasses en aidant à la gestion de l'eau
  23. Réfection de sol sans décapage mécanique
  24. Sommaire dossier
  25. Une croissance sans enthousiasme
  26. REHABILITATION Les aides dans le parc privé
  27. Façade Restauration à l'identique de la « Maison radieuse »
  28. Transformation d'une usine en collège
  29. Création d'un étage léger pour un cinéma converti en hôtel
  30. Reprise en sous-oeuvre sur deux niveaux de sous-sol
  31. Le Grand-Quevilly : six tours de quinze étages des années 70 totalement «relookées »
  32. INFORMATIQUE Un outil d'évaluation pour la réhabilitation
  33. Un hôtel trois étoiles climatisé au gaz
  34. Protections d'urgence provisoires contre le saturnisme
  35. Remplacer les canalisations en plomb
  36. Reconstruire à l'identique un moulin brûlé
  37. Mise en sécurité électrique pour des immeubles HLM
  38. REHABILITATION La mise en sécurité des installations électriques
  39. Des solutions pour renforcer les structures existantes
  40. LOUIS-MARIE MICHON, ingénieur principal de l'entreprise Pradeau & Morin (Fougerolle) « Il faut identifier les descentes de charges »
  41. JEROME STUBLER, directeur technique du groupe Freyssinet « Nous sommes des dermatologues du béton»
  42. PETER TERRELL, gérant de l'ingénierie Terrell Rooke Associés « Il faut maîtriser les déformations »
  43. Des fibres de carbone pour renforcer les structures
  44. Renforcement d'un plancher en site occupé
  45. Transformation d'un hangar en béton armé
  46. Un plancher en bois composite
  47. Des planchers mixtes connectés
  48. Les bacs collaborants acier-béton
  49. Menuiserie Escalier repliable
  50. Vichy Centre de séjour
  51. Transformations à petits prix
  52. Détection précoce de la corrosion
  53. Un connecteur de planchers mixtes bois béton
  54. Sauvegarder les premiers ouvrages en béton
  55. Les architectes à l'honneur
  56. « Un contexte porteur pour la qualité architecturale des réhabilitations »
  57. NIMES Place des Esclafidous
  58. PARIS-20e Rues Alexandre- Dumas et de Terre-Neuve
  59. AULNAY-SOUS-BOIS Cité des Merisiers
  60. PARIS-16e Rue Félicien-David
  61. LE BLANC-MESNIL Cité du 212
  62. TOULOUSE Cité universitaire Daniel-Faucher
  63. BAYONNE Rues d'Espagne et Lagréou
  64. PARIS-19e Rue de Crimée

-La rénovation d'une barre datant de plus de vingt ans est l'occasion d'équiper certains logements de balcons. -Les conditions de mise en oeuvre sont rendues délicates par un environnement complexe.

Construites dans le milieu des années 70, les résidences « Sienne » et « Tivoli » sont deux immeubles en barres qui encadrent, de part et d'autre, la place de Vénétie dans le XIIIe arrondissement de Paris. Pour les rénover, Efidis, maître d'ouvrage, a organisé un concours de conception-construction qui a été remporté par l'équipe Arcane-Bouygues. « Ce projet a été retenu parce qu'il était le seul à proposer la mise en place de balcons », explique Jean-Claude Testa, d'Efidis. L'ensemble de l'opération a été mené en lien constant avec les représentants des associations de locataires - « très actifs », souligne Jean-Claude Testa. Outre l'installation de balcons, les travaux comprenaient l'isolation des pignons, la réfection de la toiture-terrasse et la rénovation des halls.

« Le projet prévoyait d'équiper tous les appartements de balcons, explique Yves Moreau, chef de service au bureau d'études de Bouygues. Mais une analyse complète de la structure a fait valoir que la façade était constituée d'une alternance d'allèges servant de poutres et donc porteuses sur une trame de 7 m, et d'allèges non porteuses selon une trame de 5 m. Or, le percement de portes-fenêtres pour accéder aux balcons n'était possible que sur les trames les plus courtes, sans fonction structurelle. »

Ancrage des tiges à la résine après carottage

Les balcons rapportés sont des éléments en béton blanc préfabriqués et constitués de trois parties : un tympan central et deux tympans de rives pesant, selon les cas, de 3,2 à 3,5 t. Leur fixation est assurée à l'aide d'un sabot métallique en forme de portemanteau fixé en tête de voile à l'aide de deux tiges Artéon, de 20 mm de diamètre, ancrées à 40 cm. « Afin de limiter les risques d'effritement du béton dont nous ne connaissions pas la qualité et la régularité de réalisation, mais aussi pour diminuer les nuisances sonores, nous avons préparé chaque ancrage par carottage, poursuit Yves Moreau. Les tiges ont ensuite été scellées à l'aide d'une résine ; elles ont toutes fait l'objet d'un test de résistance à l'arrachement. Par ailleurs, avant le chantier, nous avions procédé à des essais sur des tiges expérimentales en montant l'effort d'arrachement à 15 t, bien au-delà de ce que devront subir nos ouvrages. »

Sur les tympans de chaque balcon, une suspente (un HEB 120 réalisé par oxydécoupage) vient s'emboîter dans le sabot. Un jeu de cales dans les deux sens permet de placer parfaitement le balcon.

« Les conditions de mise en oeuvre étaient assez particulières, souligne Jean-Claude Testa. En effet, les immeubles sont environnés de dalles supérieures de parking ou de passages publics, ou encore sont en bordure d'école.

La meilleure solution a consisté à mettre en place un chemin d'alimentation qui consistait à apporter tous les balcons, l'un après l'autre, au même endroit, de les hisser jusqu'au sommet des immeubles, de les acheminer jusqu'à la bonne trame avant de les descendre jusqu'à leur emplacement définitif. Pour cela, il a fallu installer un véritable pont roulant qui s'appuyait d'un côté sur la toiture, de l'autre sur les mats des plates-formes élévatrices. » Afin d'éviter, au cours de cette dernière manoeuvre, d'endommager la façade, le chef de chantier avait mis au point un système de protection constitué de câbles tendus sur toute la hauteur de l'édifice, et contre lesquels venait s'appuyer un capot spécial, fixé sur l'arrière de la dalle du balcon manutentionné.

« Dès que le balcon était en place, poursuit Yves Moreau, et alors qu'il était toujours protégé par la plate-forme de travail conçue pour pouvoir l'entourer complètement pendant sa mise en place, une équipe effectuait les percements en deux temps. D'abord, un sciage incomplet qui maintenait le morceau d'allège en place, puis un abattage et, dans la foulée, l'installation des éléments de menuiserie en PVC. » Ce n'est qu'après que tout a été fixé que l'ouvrage a pu être ouvert aux locataires.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : Efidis.

Maître d'oeuvre : cabinet Arcane.

Entreprise : Bouygues.

PHOTOS :

Après carottage, les deux tiges sont scellées à la résine et soutiennent le sabot métallique (ci-dessus). Le pont roulant s'appuyait d'un côté sur la toiture et de l'autre sur les mats des plates-formes élévatrices. Une protection constituée de câbles tendus évitait d'endommager la façade (ci-dessous).

Commentaires

Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX