En direct

Un pôle muséal et culturel en 2019

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 03/08/2018  |  Bouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bouches-du-Rhône
Valider
Saintes-Maries-de-la-Mer -

Le futur espace muséal et culturel, aux Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), dont la réalisation démarrera à l'automne, est un projet à la fois modeste et ambitieux. Conformément à sa ligne de conduite qui vise à valoriser son patrimoine, la Ville a réuni dans une seule unité foncière un bâtiment désaffecté (un ancien cinéma) et un terrain nu mitoyen pour le créer. Ce pôle de 1 964 m2 SU vise à donner à la commune un équipement de 622 m2 racontant l'histoire maritime de ce morceau de la Camargue. Mais il n'est pas que cela. A terme, il abritera aussi une médiathèque (718 m2 ) et un espace dédié aux collections du musée Baroncelli sur les arts et traditions de la Camargue (310 m2 ). Du bâtiment initial seront conservés les salles associatives et le logement de gardien.

Le pôle accueillera au rez-de-chaussée le musée et ses réserves. A l'étage seront logées les collections Baroncelli et la médiathèque. « Pour cette dernière, nous avons choisi de laisser la charpente apparente et d'offrir ainsi un vaste volume », explique Clément Gentiletti, architecte et gérant de l'Atelier ADP à Aubagne (Bouches-du-Rhône).

« Une marque de fabrique à respecter ». La maîtrise d'œuvre a pris le parti d'une intégration dans le tissu existant caractérisé par ses immeubles bas et blancs. Ainsi, le bâti linéaire en front de mer se caractérisera par ses façades lisses et enduites de blanc. « Ce n'est pas du mimétisme. Mais cette ville a une marque de fabrique, nous la respectons. Nous apportons la modernité par des fenêtres en forme de hublots de bateau, conçues pour un éclairage ponctuel des petites surfaces, et par l'entrée. Vitrée sur deux niveaux, elle sera protégée par la toiture supportée par des poteaux formant le parvis », poursuit l'architecte.

La sobriété énergétique, passant par des locaux éclairés naturellement, une gestion raisonnée de l'eau et de l'énergie, est un autre principe d'un projet qui s'insérera dans un itinéraire touristique, du musée d'Arles antique à celui de la Camargue en passant par le pont du Gard.

Maîtrise d'ouvrage : Ville des Saintes-Maries-de-la-Mer. Maîtrise d'œuvre : Atelier ADP (mandataire), DMI Provence (structure), Technov (courants forts/faibles ; fluides/thermiques). Consultation des entreprises : en cours. Début du chantier (12 mois) : septembre 2018. Coût des travaux : 3,3 M€ HT.

PHOTO - 14308_866202_k2_k1_2035397.jpg
PHOTO - 14308_866202_k2_k1_2035397.jpg - © ATELIER ADP ARCHITECTES

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur