En direct

Un plan lumière attentif aux handicapés

ELISABETH GILLION |  le 10/05/2002  |  AménagementEclairage urbainMobilier urbainAccessibilitéAisne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Eclairage urbain
Mobilier urbain
Accessibilité
Aisne
Architecture
Bâtiment
Aménagements extérieurs
Valider

Avec un investissement de 11,4 millions d'euros sur quatre ans, le plan lumière de Saint-Quentin (Aisne) est le plus conséquent du pays. C'est aussi l'investissement le plus populaire car il concerne tous les quartiers et tous les habitants. « Il vise leur confort et sécurité en renforçant les équipements et permet de mettre en valeur le patrimoine bâti, explique le sénateur maire Pierre André. Nous avons revu la signalisation routière dans toute la ville et en profitons pour enterrer les réseaux et refaire les trottoirs. » Attentif à tous ses administrés, il expérimente un dispositif sonore pour assurer l'autonomie des aveugles lors de leurs déplacements sur deux carrefours fréquentés du centre.

« La mairie a offert aux personnes malvoyantes un boîtier de télécommande leur permettant, à l'approche du feu tricolore, de déclencher une voix indiquant si elles peuvent ou non traverser. Le système informe simplement, il ne commande pas le feu, mais ne risque pas d'être dégradé par un acte malveillant. Je le préfère aux annonces permanentes qui gênent les riverains. » D'un coût de 30 000 euros, l'opération semble satisfaire les associations concernées et devrait donc être dupliquée dans les artères principales en juillet.

7200 points lumineux

Confié à Citelum, le plan lumière compte 7 200 points lumineux sur 164 kilomètres linéaires. La première tranche a visé l'augmentation de l'éclairage public et la mise en scène du patrimoine. Les chantiers ont débuté dans tous les quartiers à la fois. Deux ans plus tard, une étude révélait que ce plan est le plus cité comme symbole de transformation positive de Saint-Quentin. « La fierté d'appartenance à la ville est passée par le plan lumière. L'illumination du pont entre les deux rives a changé la perception qu'en ont les habitants. Ils oublient la masse de béton armé séparant le centre administratif et le faubourg ouvrier, ils parlent de lien entre les deux. » Des réunions de concertation et courriers de la mairie ont facilité la sélection du monument à illuminer. Le maire a tenu à faire surgir de l'ombre les bâtiments Art-Déco : « La reconstruction est la période architecturale la plus fertile, la plus exubérante de Saint-Quentin, c'était le moment de la redécouvrir. »

Le renforcement et la mise aux normes de l'éclairage public, la signalisation routière, le remplacement des feux tricolores continuent jusqu'à fin 2003. Citelum distingue trois types d'équipement et d'éclairage selon qu'il s'agit d'une entrée de ville, d'une traverse principale ou d'un boulevard et d'une voie locale.

PHOTO :

SAINT-QUENTIN (AISNE). L'ambitieux plan lumière (11,4 millions d'euros sur quatre ans) met en valeur le patrimoine de la ville (ici, l'Ecole nationale de musique) et veut répondre à tous les besoins, dont la sécurité des aveugles.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur