En direct

Un plan d’investissements de 2,7 milliards

claude mandraut |  le 03/05/2013  |  Collectivités localesGirondeInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Gironde
International
Valider
Bordeaux -

Vincent Feltesse, le président de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB), s’était donné du temps avant de voter le plan pluriannuel d’investissements (PPI) afin de pouvoir effectuer des arbitrages et contenir l’évolution de la dette face à la montée en puissance des opérations métropolitaines. Présenté le 26 avril, le PPI s’étalera sur six ans et non sur cinq ans comme pour les plans précédents : « On lisse les investissements, ainsi ce ne sera pas trop brutal car la consommation des crédits tourne autour de 75 % », a-t-il déclaré. Le dernier PPI se montait à 2,2 milliards d’euros, celui-ci s’élève à 2,7 milliards sur 2013-2018.

La mobilité et les transports bénéficient de 1,6 milliard d’euros. Le poste le plus important est celui des transports en commun avec une enveloppe de 1 milliard, dont 748 millions consacrés à la troisième phase du tramway. La CUB réserve par ailleurs 223 millions aux itinéraires structurants d’agglomération, dont fait partie le pont Jean-Jacques-Bosc évalué à 130 millions. Les travaux devraient être lancés en 2015 pour une mise en service à la fin 2018. Evalué à 100 millions d’euros, le bouclage de la mise à 2 x 3 voies de la rocade de Bordeaux est crédité de 70 millions.

Un poste fort, celui du cadre de vie

Le cadre de vie, autre poste fort de ce PPI, est doté de 508,8 millions d’euros. Près de 190 millions sont affectés à l’acquisition du foncier destiné à la production de logements sociaux. S’y ajoutent 149 millions pour les opérations d’urbanisme et d’aménagement, dont celles des quartiers de Saint-Jean/Belcier et des Bassins-à-flot, et 142 millions d’aides à la production et à la rénovation de l’habitat. Avec 295,81 millions d’euros au titre de l’économie, de l’emploi et du rayonnement métropolitain, 52 millions sont prévus pour le plan campus, 15 millions pour le grand stade de Bordeaux et 40 millions pour la salle de spectacle de Floirac.
Les services publics urbains récoltent 313,4 millions répartis entre l’eau et l’assainissement pour 223 millions, le nouveau centre de secours incendie - avec 6 millions de travaux en 2015 et 2016 - ou la restructuration du crématorium de 2013 à 2015 pour 7 millions. En projet également pour un montant de près de 10 millions, la construction en 2015 d’une chaufferie bois pour le réseau de chaleur de la zone urbaine sensible (ZUS) des Hauts-de-Garonne, ainsi qu’un commencement de réseau de chaleur à Saint-Jean/Belcier.
Enfin l’administration générale reçoit 55,51 millions d’euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur