Projets

Un Phare pour Bâle

Une tour-signal de 125 mètres en forme de phare qui rendrait hommage à la lentille de Fresnel : un groupe d’investisseurs privés compte donner réalité à ce concept au bord du Rhin à Bâle.

Amorcé sans succès il y a cinq ans, le projet semble prendre corps à présent. La SA Pro Leuchtturm Basel (« Pour un phare à Bâle ») doit se constituer dans les deux semaines afin d’endosser la maîtrise d’ouvrage. Elle regroupe deux investisseurs privés, Louis Conzett et Roger Harrisberger, et au moins un investisseur institutionnel dont l’identité doit être dévoilée au moment de l’obtention de l’autorisation de construire. Pro Leuchtturm Basel déposera sa demande de permis le mois prochain.


Cette société se fait fort de réunir les 90 millions d’euros nécessaires à la réalisation de son projet : une tour de 125 mètres soit 26 étages, surplombée d’une antenne de 30 mètres, déployant une surface de 10 000 à 12 000 m2 pour l’accueil d’un hôtel, de deux restaurants et de bureaux. L’entreprise de construction est déjà désignée :  Implenia, le leader suisse du BTP, se chargera des travaux dont le maître d’ouvrage vise la livraison en 2018 dans le scénario le plus favorable en terme de commercialisation et d’obtention des autorisations administratives.
Le concept de phare renvoie à une circonstance tout à fait personnelle : Louis Conzett est un ancien capitaine de bateau qui n’a jamais caché la fascination que cet objet lumineux lui procure depuis son enfance.

 

Forme concentrique

 

Il a chargé l’architecte bâlois Marcus Gardani (cabinet Gardani-Himmelsbach) de transformer le rêve en éventuelle réalité. Pour rester dans la thématique, le maître d’œuvre a imaginé une façade en forme convexe qui se veut l’évocation de la lentille optique de Fresnel,  du nom de son inventeur français au début du XIXème siècle. La  lentille a longtemps guidé les marins du monde entier. «  Dans le cas du Phare de Bâle, elle est utilisée en négatif, ce qui signifie que les vitres en verres de la façade sont orientées vers un foyer fictif », explique Pro Leuchtturm Basel .
La forme concentrique que la future tour prendra à mi-hauteur lui donne également cet aspect de phare. La construction évoluera d’un cercle vers une ellipse afin d’augmenter  la capacité d’accueil de commerces.
En attendant d’ « émouvoir » ceux qui la verront comme il l’espère,  le maître d’ouvrage  devra amadouer les élus : la plupart d’entre eux découvrent à peine l’existence de ce projet qui vise un emplacement stratégique dans le « coin des trois frontières », à l’intersection de la Suisse, de la France et de l’Allemagne.  

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X