Le moniteur
Un phare nantais pour l’urbanisme agricole
L'élargissement de la principale voie de desserte du quartier préservera le mur et les châteaux d'eau. - © roberto giangrande

Un phare nantais pour l’urbanisme agricole

Laurent miguet |  le 11/01/2019  |  UrbanismeDocument d'urbanismeZAC

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Urbanisme
Document d'urbanisme
ZAC
Valider

Cinq anciennes fermes serviront de moteur urbain à la zone d’aménagement concerté Doulon-Gohards, en phase d’études au sud-est de Nantes, entre rocade autoroutière et faisceau ferroviaire. Dessiné par l’atelier de paysage et d’urbanisme Bruel-Delmar et In Situ Architecture Culture & Ville (mandataire), le futur quartier jouera un rôle clé dans le projet alimentaire territorial de la métropole.

L’urbanisme agricole creuse son sillon au sud-est de Nantes. Pour accueillir 2700 logements sur les 180 hectares de la zone d’aménagement concerté Doulon-Gohards, dont une centaine d’hectares inscrits en zone naturelle, Nantes Métropole Aménagement s’appuie sur cinq fermes préexistantes. En 2018, la remise en culture de 27 hectares a marqué une première étape, dans la transformation de l’image de confins qui colle au site.
Témoins du passé maraîcher acquis ou en voie d’acquisition par la collectivité, les fermes servent de locomotive économique et sociale, grâce à des productions agricoles diversifiées, destinées au marché local tant pour la nourriture que pour l’ornementation, et articulées avec des formations, des prestations d’insertion et des activités de recherche. Des technologies peu mécanisées caractérisent les exploitations.


Crête revisitée


Avec le concours d’un panel de 75 citoyens de la métropole et des quartiers environnants, les programmistes d’Alphaville et le maraîcher Olivier Durand peaufinent le schéma de complémentarité entre ces cinq pôles agricoles et urbains, aux côtés de la maîtrise d’œuvre emmenée par Architecture Culture & Ville, avec l’atelier de paysage Bruel Delmar.
Outre les cinq fermes, le mur qui suit la ligne de crête du quartier, ponctuée par des châteaux d’eau en béton, symbolise le lien entre le passé et l’avenir : les concepteurs se sont attachés à préserver ce témoin de l’ancien parcellaire maraîcher, tout en élargissant l’artère principale qui le longe, afin de l’ouvrir aux transports collectifs et aux mobilités actives.
La compatibilité entre ces objectifs ne va pas de soi : pour épargner le mur, l’infrastructure passe tantôt d’un côté, tantôt de l’autre. Sa rénovation explicite un des partis emblématiques du projet : les concepteurs n’ont prévu aucune voirie nouvelle.

Long cours

Déjà mobilisés en phase d’études préalables à partir de 2013, les paysagistes et urbanistes bénéficient depuis 2017 d’une commande inscrite dans un temps long, au service d’un projet qui se veut malléable : Anne-Sylvie Bruel, paysagiste associée de l’atelier Bruel Delmar, évoque « une ville non finie et non datée, capable de se transformer y compris dans 20 ans ».
Pour autant, les maîtres d’œuvre ne s’interdisent pas d’orienter le travail des architectes, invités à inscrire leurs bâtiments dans les sept « fragments paysagers » identifiés par Bruel Delmar. Le programme Investissement d’avenir accompagne Nantes dans ce projet repéré comme pilote en matière d’urbanisme agricole, au sein du club national EcoQuartiers.

D’un quartier l’autre

Avec leur ouverture à des scénarii variés, les paysagistes concepteurs franchissent un cap, par rapport à leur précédente grande référence nantaise : lancé en 2002, le quartier Bottière-Chénaie, mitoyen de Doulon-Gohards, présente l’aspect d’un morceau de ville en voie d’achèvement. Certes, l’empreinte des anciens chemins vicinaux a guidé le tracé des nouvelles voiries, mais l’agriculture ne joue pas, ici, le rôle de moteur urbain anticipé dans la nouvelle Zac.
La remise au jour du ruisseau des Gohards trace néanmoins une ligne de continuité entre les deux projets : les retrouvailles entre l’eau et la ville vont revenir à l’ordre du jour, malgré les obstacles constatés dans la première opération.

Fragment d’étoile

Collecteur pluvial et vecteur de biodiversité, le cours d’eau hérite d’un réseau d’assainissement unitaire, potentiellement générateur de pollutions accidentelles. La restructuration de l’infrastructure hydraulique se jouera à l’échelle de la métropole, dans un calendrier incertain. Mais le cap stratégique de l’Etoile verte nantaise, qui guide les aménageurs de la ville, justifie la confiance des paysagistes : les cours d’eau structurent les branches et les ramures de l’astre.
Parmi les sept fragments paysagers, le « territoire de l’eau », proche du faisceau ferroviaire et en terrain inondable, s’annonce comme le plus innovant, du point de vue des formes urbaines préconisées : Christophe Delmar a dessiné des silhouettes qui dialoguent avec les serres maraîchères et mettent fin au cloisonnement entre ville et agriculture.

Innovation réglementaire

Sur le plan réglementaire, la consolidation des nouveaux concepts agri-urbains a déjà commencé, lors de la rédaction du plan local d’urbanisme métropolitain (Plum) : « Les associations et les objectifs de mixité urbaine s’accordent difficilement avec les règles qui encadrent les terrains agricoles. La concomitance du projet Doulon-Gohards avec le calendrier du Plum a permis d’inventer un vocabulaire institutionnel nouveau », se réjouit Anne-Sylvie Bruel.

Commentaires

Un phare nantais pour l’urbanisme agricole

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur