En direct

Un parcours piéton paysager pour Cahors

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 06/07/2012  |  LotFrance entièreOuvrage d'artBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Lot
France entière
Ouvrage d'art
Bâtiment
Valider
Espaces publics -

Pour relier le pont Valentré et le centre ancien, la Ville de Cahors réalise un cheminement paysager sur la thématique de l’eau, qui affirme l’identité des séquences traversées.

Imaginé pour développer les flux piétons entre le pont Valentré et le centre ancien de Cahors (Lot), le projet du Trait d’union va débuter cet été par une première phase de travaux. « Tout en modelant l’espace urbain, le Trait d’union fera le lien entre deux joyaux de l’époque médiévale qui se tournent le dos, il doit inciter au parcours piétonnier, raconte Michel Simon, adjoint au maire chargé du développement urbain. La ville disposera d’une transversale est-ouest, complément du boulevard Gambetta, principal axe du centre-ville, du nord au sud. »

L’eau en sera le fil directeur. Bordé d’un canal et de plantations, un espace piéton large de 2,5 mètres en moyenne passera devant places et immeubles avant d’arriver au Lot où sera installé un ponton pour admirer le pont Valentré. La fontaine-canal créée sur la place Bergon marquera l’émergence de la source du chemin. Celle-ci passera dans la rue Saint-Géry sur des profilés métalliques pour se poursuivre partiellement rue Sindou au fil d’un caniveau ouvert.S’inscrivant dans la continuité de l’aménagement minéral des allées Fénelon réalisé en 2007 par l’architecte montpelliérain Emmanuel Nebout, la maîtrise d’œuvre a choisi la simplicité pour le mobilier urbain et le traitement de l’espace. « L’intention est de créer une unité de matériaux à l’échelle du Trait d’union tout en affirmant l’identité de chacun des lieux traversés », explique l’urbaniste bordelais Christophe Broichot. Le long du cheminement, il prévoit un béton bouchardé (passé au rouleau garni de picots) avec un mélange de granulats calcaire et de tuile brisée. Sur le square Jouvenel, il propose d’ouvrir le mur de clôture afin de créer une continuité entre les allées Fénelon et la place Bergon. Cette dernière, proche de l’entrée de l’hôpital et point de départ du Trait d’union, se composera de deux parties : l’une consistera en un grand rectangle enherbé tenu par des bordures en acier Corten avec un couvert d’arbres, l’autre comprendra des espaces verts de forme ovoïde posés en creux sur un socle minéral en béton désactivé.

Naissance d’un nouveau quartier

En fin de parcours, sur la place Claude-Nougaro, un vaste banc en béton et bois structurera l’espace urbain. L’éclairage parachèvera les ambiances : grands mâts en bois sur la place Bergon, lanternes sur caténaires pour la place Claude-Nougaro, lumières bleues encastrées dans le sol pour souligner ponctuellement le fil d’eau…
Conçu pour faire émerger une image contemporaine de la Ville par opposition au centre médiéval, le Trait d’union doit aboutir à terme à la naissance d’un nouveau quartier autour du pont Valentré sur la plaine du Pal. A cette fin, la Ville a confié à la même équipe une mission tant urbaine que paysagère.

PHOTO - 645079.BR.jpg
PHOTO - 645079.BR.jpg - ©
PHOTO - 645082.BR.jpg
PHOTO - 645082.BR.jpg - © photos : Christophe Broichot
PHOTO - 644997.BR.jpg
PHOTO - 644997.BR.jpg - ©
Fiche Technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Cahors. Maîtrise d’œuvre : Atelier Christophe Broichot, architecte-urbaniste ; Atelier Palimpseste, paysagiste ; Géraud Périole, concepteur-lumière ; Getude, BET VRD. Coût prévisionnel : 1,8 million d’euros HT. Calendrier : septembre 2012 (début des travaux), 2014 (livraison).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur