En direct

un parc habité sur un ancien site militaire

Yannick Nodin |  le 25/06/2010  |  SantéLogementCollectivités localesArchitectureAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Logement
Collectivités locales
Architecture
Aménagement
Urbanisme
Réglementation
Technique
Environnement
Ille-et-Vilaine
France entière
SEM
Espaces verts
Développement durable
Valider

Sommaire du dossier

  1. Les 13 premiers écoquartiers français labellisés
  2. Un label pour identifier les "vrais" écoquartiers
  3. La métamorphose d’un bâtiment industriel
  4. Construire un écoquartier
  5. L’écoquartier se chauffe avec les eaux usées
  6. Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées
  7. Quartier-témoin la vitrine du Paris durable
  8. Habiter en lisière de forêt
  9. Grand Nancy Restauré, le plateau de Haye conserve l’esprit de la forêt
  10. Palmarès EcoQuartier : le ministère de l’Ecologie remet ses prix et confirme la création d’un label Ecoquartier
  11. L’écoquartier Terre Sud sort de terre
  12. Un écoquartier nantais récompensé
  13. La ZAC Clichy-Batignolles s’étend à l’ouest
  14. Le centre-ville transformé
  15. Reconversion Les châteaux de l'industrie s'ouvrent à la ville
  16. Nord Le canal de Roubaix ouvert à la navigation
  17. Métropole lilloise L’Union, futur pôle d’excellence métropolitain
  18. RECONVERSION Valoriser les traces d’une industrie passée
  19. Lille Métropole Mutation urbaine autour du canal de Roubaix
  20. La friche de l'Union gardera sa vocation économique
  21. Un îlot de bâtiments à énergie positive
  22. La mixité s’invite à Euralille
  23. Projet urbain La mixité urbaine s'invite à Euralille Un bâtiment, trois programmes
  24. Une école-paysage sur les terrains Renault
  25. Trois nouveaux programmes de logements prévus pour fin 2013 sur l’éco-quartier Hoche à Nanterre
  26. NANTES - Giboire, Nantes Habitat et LNH sur La Prairie-au-Duc
  27. NANTES Entretien avec Laurent Théry, directeur général de la Samoa « Nous lançons la première phase du futur écoquartier de la Prairie-aux-Ducs »
  28. Rouen L’équipe de Jacqueline Osty retenue pour le futur écoquartier
  29. Rouen poursuit sa reconquête de l’ouest
  30. un parc habité sur un ancien site militaire
  31. Des immeubles de logements s'habillent d'Inox et de cuivre
  32. Ecoquartiers en France 4/8 - Rennes : un parc habité sur un ancien site militaire
  33. Hanovre, quartier Kronsberg L’eau de pluie dessine le paysage urbain
  34. FRICHES MILITAIRES Fribourg-en-Brisgau La reconversion verte du quartier Vauban
  35. 6. ZOOM SUR. Le chantier de dépollution de La Courrouze à Rennes
  36. Ecoquartier Sarriguren : le développement durable à l’espagnole
  37. Ille et Vilaine La zac de La Courrouze en chantier
  38. La Courrouze, 45% d’espaces verts pour un quartier qui joue la mixité
  39. Un nouveau quartier ravive l’est nantais
  40. Ecoquartiers en France - Bottière Chénaie, à Nantes: l’anti-ghetto pour « bobos »
  41. L’île Seguin, durable, dense, culturelle
  42. Un hameau écologique en milieu rural
  43. Ecoquartier Un archipel d'îlots pour une extension urbaine
  44. Amiens Un écoquartier dans la ZAC Paul-Claudel
  45. urbanisme durable Un écoquartier dense remplace l’ancienne caserne
  46. Développement durable Un écoquartier autour d’une gare RER
  47. LYON CONFLUENCE Une presqu’île dense et économe en énergie
  48. Angers, plateau des Capucins Des îlots denses autour dune armature végétale
  49. Urbanisation périphérique Toulouse réconcilie densité urbaine et paysage
  50. Champagne-Ardenne - Trois écoquartiers distingués
  51. Un écoquartier en rives de Somme
  52. La friche Testut démarre sa mue en écoquartier
  53. Béthune Nicolas Michelin transforme la friche Testut en écoquartier
  54. L’écoquartier du Raquet en chantier
  55. L'écoquartier du Raquet entre en phase opérationnelle
  56. PROJET URBAIN - Un écoquartier sur les anciens chantiers navals
  57. Grande-Synthe lance son écoquartier
  58. Un « cadre stratégique écoquartiers » pour bâtir une ville durable
  59. Charte écoquartier adoptée
  60. Ecoquartiers en France 2/8 - Lille-Lomme : un écoquartier autour d'un ancien canal industriel
  61. Un jardin d’eau au rythme des précipitations
  62. Construction durable Rives de la Haute Deûle : le plus avancé des écoquartiers métropolitains
  63. L’écoquartier Remafer bientôt lancé
  64. Reims 1 200 logements dans un écoquartier
  65. Paris 18e Un jardin sous une halle ferroviaire
  66. Paris Une centrale photovoltaïque installée sur la halle Pajol d’ici à 2012
  67. Reconversion Une gare de marchandises devient auberge de jeunesse et bibliothèque
  68. Ecoquartiers en France - Paris - Zac Clichy-Batignolles : une ville dense autour d'un parc
  69. ZAC Clichy-Batignolles : trois délibérations annulées mais le chantier continue
  70. La ZAC Clichy-Batignolles se prépare à accueillir le nouveau palais de justice
  71. Clichy-Batignolles L’opération est prête à démarrer
  72. Paris. Le parc Clichy-Batignolles sous un nouvel éclairage
  73. CLICHY-Batignolles Un nouveau quartier parisien à l’horizon 2013-2014
  74. Euromed 2 : financement bouclé
  75. Parc de Clichy-Batignolles. Le Jardin du rail est en bonne voie
  76. « Euromed II vise à amplifier la dynamique engagée depuis quinze ans » François Jalinot directeut général de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée
  77. L'écoquartier des Docks entre en phase opérationnelle
  78. François Leclercq dessinera Euromed II
  79. ESSONNE Afin de réconcilier les 30-50 ans avec la banlieue Ris-Orangis réfléchit à un « écoquartier »
  80. Le label Ecocité attribué à l'extension d'Euroméditerranée
  81. Marseille Michelin, Fortier et Leclercq vont imaginer Euromed II
  82. Montpellier L’écoquartier Rive gauche est lancé
  83. Strasbourg Danube : une demi-voiture par logement
  84. Ecoquartiers : un référentiel qualité
  85. Strasbourg Aménagement du secteur Danube
  86. Restructuration urbaine aux Maurettes
  87. Urbanisme durable La friche Kronenbourg sera le premier écoquartier strasbourgeois
  88. 90 logements BBC dans l’écoquartier Terres Neuves
  89. Premier bilan énergétique contrasté pour le prix national Ecoquartier 2009
  90. Terres-Neuves fait peau neuve
  91. Des enrobés environnementaux pour la voirie de la ZAC de Bonne
  92. « Le logement social ne doit pas être traité comme du sous-logement »
  93. Ecole élémentaire Lucie AUBRAC Zac de la Bonne, Grenoble
  94. Le premier écoquartier sort de terre
  95. Un chantier bois exemplaire en ville
  96. La capitale girondine sur les traces « vertes » de Stockholm
  97. La ville de Grenoble, lauréate du palmarès Ecoquartier 2009
  98. Un quartier durable aux bassins à flots
  99. Bordeaux Un quartier lacustre irrigué par trois canaux
  100. Ecoquartiers en France 1/8 - Grenoble, quartier de Bonne : Un modèle de ville compact et végétal
  101. ZAC Andromède et Monges-Croix-du-Sud complètent l’offre immobilière
  102. AMÉNAGEMENT DURABLE La bonne méthode de Bonne
  103. Planification Des outils pour une urbanisation durable
  104. Concours ilot 8, Zac Andromede Toulouse
  105. GRENOBLE Bâtiment à énergie positive ZAC de Bonne
  106. Une volute de béton flotte sur Blagnac
  107. GRENOBLE Un pôle commercial de qualité
  108. L'écoquartier Andromède allie ambition architecturale et écoconception
  109. FRICHES MILITAIRES Grenoble Une charte HQE pour un quartier nocturne
  110. Géothermie profonde sur la ZAC Andromède
  111. GRENOBLE La caserne de Bonne bien dans sa ville
  112. Toulouse Lancement du premier programme de bureaux sur la ZAC Andromède
  113. Blagnac, ZAC Andromède Un quartier champêtre aux portes de Toulouse
  114. Haute-Garonne La ZAC Andromède dessine le nouveau visage de l’urbanisme toulousain
  115. Lyon Confluence, acte II
  116. Défis à La Confluence
  117. Quatre équipes pour un quartier
  118. Le monolithe
  119. 39 Logements, Lyon Confluence Clément Vergély
  120. Coussins gonflables de grandes dimensions
  121. Projet urbain Herzog & de Meuron, A Lyon-confluence
  122. L'exceptionnel chantier du pôle loisirs et commerces à la Confluence
  123. Ecoquartiers en France 3/8 - Lyon Confluence : le sud de la presqu'île rendu à la ville
  124. Lyon Confluence se déploie vers le Rhône
  125. Lyon Confluence. Un puzzle végétal entre Saône et Rhône
  126. Grand Lyon A la reconquête des berges de Saône
  127. Lyon GRS Valtech dépollue les terrains de La Confluence
  128. 10 écoquartiers grimpent les marches de l’Est
Ecoquartier -

A Rennes, les anciens terrains militaires de La Courrouze sont progressivement reconvertis en un écoquartier de 4 700 logements et plus de 120 000 m² de bureaux. Parti pris : privilégier la densité pour consacrer la moitié du site aux espaces publics.

A Rennes, les anciens terrains militaires de La Courrouze sont progressivement reconvertis en un écoquartier de 4 700 logements et plus de 120 000 m² de bureaux. Parti pris : privilégier la densité pour consacrer la moitié du site aux espaces publics.

Vivre en ville, habiter dans un parc : peu à peu, le slogan de l'écoquartier La Courrouze prend corps. Sur ces 90 hectares à cheval sur les communes de Rennes et de Saint-Jacques-de-la-Lande, 4 700 logements vont être réalisés d'ici à 2020 : « Nous accueillons chaque année 6 000 habitants dans l'agglomération, explique Daniel Delavaux, maire de Rennes. Cela suppose de produire 4 500 logements par an, dont la moitié aidée financièrement, objectif inscrit au PLH rennais (plan local de l'habitat). Le quartier de La Courrouze, porté par la communauté d'agglomération, est emblématique de cette politique. » Un revirement complet pour ce territoire, longtemps utilisé par les militaires : « Pourtant situé à l'intérieur de la rocade, La Courrouze était une barrière au tissu urbain, confirme Emmanuel Couet, maire de Saint-Jacques-de-la-Lande et président de la SEM Territoires, aménageur de l'écoquartier. Lorsqu'à la fin des années 1990, le ministère de la Défense a engagé un dialogue sur une partie de ces emprises, nous avons défini un cahier des charges pour ce nouveau quartier. »

Un marché de définition est lancé en 2002, les objectifs du PLH se doublant de la volonté de faire du site, accessible depuis le centre-ville en dix minutes à vélo, un nouveau morceau de ville, comprenant également 120 000 m² de surfaces tertiaires.

Héritage hétérogène

Le choix de l'équipe, emmenée par les urbanistes italiens Bernardo Secchi et Paola Vigano, est arrêté moins d'une année plus tard : « Leurs propositions, en plus de prendre en compte nos objectifs, étaient élaborées en rapport avec le '' génie des lieux '', la géographie du site, son histoire. », explique Christian Le Petit, directeur général des services techniques de la communauté d'agglomération. A un moment où les questions de développement durable étaient appréhendées en France, surtout par le bâtiment, le projet de La Courrouze affichait l'ambition de les traiter à l'échelle du quartier.
Premier principe : utiliser le paysage comme infrastructure du quartier à venir. Dans ce domaine, le projet n'a pas fait table rase d'un territoire façonné de façon très particulière : « Le site a été totalement bâti, avec des bâtiments, des lieux de stockage de munitions, des buttes de protection, des plateaux supportant les presses à emboutir les obus., raconte le paysagiste Charles Dard. Et puis cette activité s'est déconstruite, reconstruite sur elle-même, et la forêt a repris ses droits avec, dans certains endroits, de belles chênaies et, sur les remblais compactés, des boulaies moins intéressantes. » Cet héritage hétérogène de sols, de dispositifs topographiques et de végétaux a fait l'objet d'un inventaire précis, identifiant les secteurs à intégrer aux espaces publics du nouveau quartier.
Reliant l'entrée de ville et le quartier d'affaires (Dominos) aux zones résidentielles en couture du quartier rennais de Cleunay, une coulée verte s'aménage progressivement, avec l'avancement des constructions. Cette armature piétonne, mêlant patrimoine végétal et plantations nouvelles, est un espace valorisant les eaux pluviales : « Au stade de la conception, un débit de fuite maximum de 3 l/ha/sec vers les réseaux d'assainissement était exigé, précise Charles Dard. Nous nous sommes servis du modelé du terrain et des bassins d'incendie existants pour mettre en place un système de noues alimentant une flore indigène, plantée dans des sols économes en terre végétale. »

Typologies variées de logement

Pour dégager ces espaces publics généreux, mobilisant plus de la moitié de la surface au sol du projet, un parti d'aménagement original a été mis en œuvre. Avec une moyenne de 110 logements par hectare urbanisé, La Courrouze reproduit la densité du cœur de ville, ces espaces bâtis se limitant à un tiers de la surface de la ZAC.
Cette densité va de pair avec une diversité des formes urbaines et des écritures architecturales : « Les concepteurs du quartier sont allés au-delà du stéréotype réservant le logement collectif au centre-ville et l'habitat individuel à la périphérie. Nous voulions proposer de nombreuses typologies pour répondre à la diversité des attentes en matière de logement », ajoute Christian Le Petit. Immeubles de douze étages, petits collectifs, logement individuel en bande, ensembles en agora autour de la végétation existante.
Ces typologies variées, dont les chantiers ont débuté en 2008, jouent également la carte des économies d'énergie, dans des conditions de marché : « Nous sommes bien plus exigeants sur les niveaux d'isolation et de consommation que la RT2005 ne l'exige, mais il faut être très vigilant sur le surcoût occasionné, précise Eric Beaugé, chef de projet à la SEM Territoires. Nous proposons des solutions de moins-value aux constructeurs, telles que l'externalisation du stockage des déchets ménagers, gagnant 50 m² sur une opération de 100 logements, ou les parkings semi-enterrés, diminuant le coût d'investissement et de fonctionnement. »

Un métro en 2018

Dense, économe, le tissu urbain en devenir met enfin en œuvre une mixité de fonctions, davantage développée à l'échelle du quartier qu'à celle des opérations immobilières : « Il est important de pouvoir imbriquer logements et activités dans la ville d'aujourd'hui. Pouvoir engager une mixité fonctionnelle est, par exemple, très favorable aux transports en communs », précise Christian Le Petit. En la matière, La Courrouze recevra en 2018 le terminus de la 2e ligne de métro rennaise, dont les choix architecturaux et industriels devraient être arrêtés d'ici à la fin 2010.

PHOTO - 342473.BR.jpg
PHOTO - 342473.BR.jpg - © arte facto
PHOTO - 343794.BR.jpg
PHOTO - 343794.BR.jpg - © MARC LOYON/ LE MONITEUR
PHOTO - 342471.BR.jpg
PHOTO - 342471.BR.jpg - © TERRITOIRES
PHOTO - 342489.BR.jpg
PHOTO - 342489.BR.jpg - © studio 10
PHOTO - 342472.BR.jpg
PHOTO - 342472.BR.jpg - © Rennes métropole
PHOTO - 342470.BR.jpg
PHOTO - 342470.BR.jpg - © tetrarc
Quels principes ont guidé la conception du quartier de La Courrouze ?

Rennes Métropole a souhaité faire de ce projet urbain un concentré de toutes ses exigences en matière de développement durable, qu'il s'agisse de logements économes en énergie, de priorité aux transports collectifs, ou de préservation du paysage. Cette opération s'inscrit aussi dans une démarche volontariste, celle du PLH rennais (plan local de l'habitat), prévoyant une production annuelle de 4 500 logements dans l'agglomération, dont la moitié sociaux ou aidés.

La réponse de l'équipe Secchi-Vigano satisfait-elle ces exigences ?

Il y avait dans leur proposition plusieurs éléments forts, particulièrement novateurs en 2003, au moment du choix de la maîtrise d'œuvre urbaine. Ainsi, l'idée de valoriser l'existant, en s'appuyant sur un site où la végétation avait repris ses droits, a débouché sur une opération étonnante, où l'implantation des bâtiments et du réseau viaire vient se caler sur le paysage, et non pas l'inverse.
La recherche d'une très forte densité est une autre spécificité : elle dégage un maximum de surface au sol pour l'espace public et le paysage préservé. Elle se traduit également par une grande diversité de formes urbaines, depuis le collectif culminant à 12 étages jusqu'au logement individuel dense. Il y a ici beaucoup de choses qui s'inventent, et qui seront utiles à d'autres opérations, puisque lancées dans des conditions de marché.

Où en est aujourd'hui le projet urbain ?

Les premiers travaux de construction ont été lancés en 2008, et se poursuivront encore une bonne dizaine d'années. La phase opérationnelle démarre avec vigueur : 600 logements sont actuellement en chantier, des PC étant en cours d'instruction pour 200 logements supplémentaires. Le long de la rocade, 30 000 m² de bureaux et 2 500 m² d'équipements sont également en travaux. En septembre, les 18 000 m² du siège régional du Crédit agricole, marqueur de l'entrée de quartier, seront livrés. Cette dynamique tertiaire ne devrait pas s'infléchir en 2011, avec le lancement de 10 000 à 15 000 m² de bureaux supplémentaires.

341753.BR.jpgEmmanuel Couet, maire de Saint-Jacques-de-la-Lande et président de la SEM Territoires.ville Saint-Jacques-de-la-Lande« Un concentré des exigences de l'agglomération »Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage : Rennes Métropole.
Aménageur : SEM Territoires.
Maîtrise d'œuvre :Bernardo Secchi et Paola Vigano, architectes-urbanistes (mandataires) ; Charles Dard, paysagiste ; GEC Ingénierie, BET.
Surface : 89 hectares.
Programmation : 4 700 logements, dont 25 % sociaux ; 120 000 m² de bureaux.
Réalisation : 2008-2020.

« Un concentré des exigences de l'agglomération » Quels principes ont guidé la conception du quartier de La Courrouze ?

Rennes Métropole a souhaité faire de ce projet urbain un concentré de toutes ses exigences en matière de développement durable, qu'il s'agisse de logements économes en énergie, de priorité aux transports collectifs, ou de préservation du paysage. Cette opération s'inscrit aussi dans une démarche volontariste, celle du PLH rennais (plan local de l'habitat), prévoyant une production annuelle de 4 500 logements dans l'agglomération, dont la moitié sociaux ou aidés.

La réponse de l'équipe Secchi-Vigano satisfait-elle ces exigences ?

Il y avait dans leur proposition plusieurs éléments forts, particulièrement novateurs en 2003, au moment du choix de la maîtrise d'œuvre urbaine. Ainsi, l'idée de valoriser l'existant, en s'appuyant sur un site où la végétation avait repris ses droits, a débouché sur une opération étonnante, où l'implantation des bâtiments et du réseau viaire vient se caler sur le paysage, et non pas l'inverse.
La recherche d'une très forte densité est une autre spécificité : elle dégage un maximum de surface au sol pour l'espace public et le paysage préservé. Elle se traduit également par une grande diversité de formes urbaines, depuis le collectif culminant à 12 étages jusqu'au logement individuel dense. Il y a ici beaucoup de choses qui s'inventent, et qui seront utiles à d'autres opérations, puisque lancées dans des conditions de marché.

Où en est aujourd'hui le projet urbain ?

Les premiers travaux de construction ont été lancés en 2008, et se poursuivront encore une bonne dizaine d'années. La phase opérationnelle démarre avec vigueur : 600 logements sont actuellement en chantier, des PC étant en cours d'instruction pour 200 logements supplémentaires. Le long de la rocade, 30 000 m² de bureaux et 2 500 m² d'équipements sont également en travaux. En septembre, les 18 000 m² du siège régional du Crédit agricole, marqueur de l'entrée de quartier, seront livrés. Cette dynamique tertiaire ne devrait pas s'infléchir en 2011, avec le lancement de 10 000 à 15 000 m² de bureaux supplémentaires.

Maîtrise d'ouvrage : Rennes Métropole.
Aménageur : SEM Territoires.
Maîtrise d'œuvre :Bernardo Secchi et Paola Vigano, architectes-urbanistes (mandataires) ; Charles Dard, paysagiste ; GEC Ingénierie, BET.
Surface : 89 hectares.
Programmation : 4 700 logements, dont 25 % sociaux ; 120 000 m² de bureaux.
Réalisation : 2008-2020.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur