En direct

Un «observatoire» bien installé
Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture. - © Ministère de la Culture

Un «observatoire» bien installé

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 17/11/2021  |  CultureProfessionConseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa)Cité de l'architecture et du PatrimoineAfex

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Culture
Profession
Conseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa)
Cité de l'architecture et du Patrimoine
Afex
France
Monde
Valider

«L'observatoire de l'économie de l'architecture» a été installé le 16 novembre 2021 par la ministre de la Culture. Objectif : mieux connaître la filière pour mieux la préparer à son avenir...

Observer avant d’agir - une bien belle et sage attitude... - telle pourrait-être, somme toute, la devise si ce n'est la vocation primordiale de «l'observatoire de l'économie de l'architecture», installé lors d’une journée entière d’échanges, de débats et de tables-rondes le 16 novembre 2021, à la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris XVIe).

Cet «outil de connaissance et de suivi de la filière économique de l’architecture» selon les mots de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, venue en personne officialiser cette installation, entend se présenter comme «un outil partenarial qui a vocation à réunir les acteurs de la filière et les ministères associés afin de construire une vision robuste et prospective du secteur».

L’architecture, discipline d’intérêt général, n’ignore pas les mutations sociales et environnementales de la société, ni la crise sanitaire traversée. La formation dispensée dans les écoles d’architecture, comme la pratique, les trajectoires professionnelles, en agence et en-dehors, évoluent et se diversifient, pour répondre à ces enjeux. Encore faut-il les connaître pour les anticiper, soutenir, valoriser et accompagner la profession, pour nourrir les politiques publiques et renforcer les fondamentaux de la loi de 1977 sur l’architecture.

L’observatoire nouvellement créé focalisera ainsi son attention sur cinq thématiques principales :

- la socio-démographie de la profession ;
- la nature de la commande architecturale ;
- les modèles d’affaires des entreprises d’architecture ;
- l’adaptation des formations à la réalité du marché du travail de l’architecture ;
- le soutien à l’international.

Un «portrait de la filière architecture» a été présenté, à l’occasion de cette journée, par le cabinet Boston Consulting Group (BCG) dans le cadre d’une étude de préfiguration de l'observatoire. Ce document - accessible ici (PDF en français de 33 pages) - vise à étudier également «la connaissance des comportements économiques des architectes».

Une approche très business-business qui gagnera à être affinée pour éclaircir les quelques angles morts et autres points aveugles qui subsistent : indicateurs sur la rémunération (honoraires ou salaires) des professionnels, suivi des architectes diplômés d’Etat (ADE) qui sortent des écoles et qui, faute de pouvoir s’inscrire à l’Ordre, s’évaporent des statistiques quant à leur parcours...

«Les architectes sont au service de la société pour répondre aux défis écologiques et sociétaux, mais leur travail n'est pas reconnu ni rémunéré à sa juste valeur» a par ailleurs déploré Christine Leconte, présidente du Conseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa).

Commentaires

Un «observatoire» bien installé

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil