Industrie/Négoce

Un nouvel acteur sur le marché du béton cellulaire

S’implanter en France en proposant un service complet à ses clients : c’est le pari qu’entend relever Cellumat, le tout nouveau fabricant de béton cellulaire.

Un pari audacieux, mais une démarche réfléchie. Si le béton cellulaire est plébiscité en Europe du Nord, il se développe plus lentement dans les pays où, traditionnellement, l’isolation s’effectue par l’intérieur, comme la France. Seuls 2% des maisons individuelles sont construites chaque année avec ce matériau, 15% dans les pays voisins. « Les exigences en matière de performances énergétiques des prochaines réglementations thermiques vont représenter un formidable aiguillon pour le développement du marché, explique Luc Van Impe, Directeur général. En 2010, le béton cellulaire sera quasiment le seul matériau utilisé sans ajout d’un autre matériau d’isolation complémentaire. Nous pensons donc qu’il a un bel avenir devant lui, tant en neuf qu’en rénovation ».

Une logique de développement durable
Cellumat, créé en 2007, entend aborder ce marché avec les atouts de l’expérience. Il est vrai que l’équipe dirigeante est constituée d’anciens du secteur. Elle n’a pas hésité à investir 25 millions d’euros dans l’achat d’un terrain à Saint-Saulve au nord de Valenciennes et la construction d’une usine ultra moderne. Cette unité de production, opérationnelle depuis juin dernier et automatisée permet de produire 200 000m3 par an avec deux opérateurs par poste et s’inscrit dans une logique de développement durable. « Nous n’exploitons pas les carrières de sable comme la plupart des usines de béton cellulaire, précise Luc Van Impe, nous avons préféré opter pour du sable de dragage provenant des estuaires. Par ailleurs, l’usine est équipée d’ateliers de recyclage : tout est récupéré et réutilisé ».

Innovations et services
Si l’industriel mise sur l’environnement et la qualité, il place l’innovation et le service clients au cœur de sa stratégie. Outre de proposer des systèmes complets –blocs et linteaux-, il vient de lancer un bloc de 40 cm d’épaisseur en 20 cm de hauteur, un produit qui offre une très bonne isolation thermique en combinaison avec un poids limité. Quant à la politique de services, elle se veut irréprochable : assistance chantier, étude des plans, formation pour éviter les contre-références, récupération des déchets, lesquels sont réintroduits dans la fabrication… Autant d’actions qui participent à une volonté de proximité, tant avec les entreprises que les négociants.
En s’implantant sur ce marché, Cellumat va se frotter à un acteur majeur du marché avec des ambitions importantes sur les territoires français et belge.

Frédérique Vergne

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X