En direct

Un nouveau visage pour le stade Yves-du-Manoir de Colombes
Le futur terrain de hockey sur gazon du stade Yves-du-Manoir de Colombes - © Architectes : CGA & OLGGA ©SORA

Un nouveau visage pour le stade Yves-du-Manoir de Colombes

A.P. |  le 02/03/2021  |  Hauts-de-SeineStadeLéon Grosse JO 2024Solidéo

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-Seine
Stade
Léon Grosse
JO 2024
Travaux publics
Solidéo
Valider

Le mythique stade francilien connaîtra en 2024 ses deuxièmes Jeux olympiques en accueillant les épreuves de hockey sur gazon des Jeux de Paris 2024.

Désigné pour accueillir les épreuves de hockey sur gazon des JO de Paris en 2024, le Stade Yves-de-Manoir de Colombes doit retrouver son lustre olympique.

Un "coup de jeune" attendu depuis longtemps pour la mythique enceinte francilienne qui a connu les Jeux de 1924, une finale de Coupe du Monde de football en 1938, 250 rencontres internationales dans plusieurs disciplines, 42 finales de Coupe de France de football, 79 matchs de l'équipe de France de football ou plus récemment une centaine de matchs du Racing 92.

Le stade Yves-du-Manoir à Colombes
Le stade Yves-du-Manoir à Colombes - © Architectes : CGA & OLGGA ©SORA

Pour cela de grands travaux vont être lancés par un groupement mené par Léon Grosse pour construire des équipements sportifs pérennes pour le hockey sur gazon, le rugby (trois terrains), le football (quatre terrains) et l'athlétisme, et des bâtiments neufs pour l'ensemble des usagers dont la Fédération Française de Hockey et son Centre national d'entraînement.La rénovation du Stade départemental Yves-du-Manoir comprend :

- La construction de nouveaux bâtiments et la rénovation de l’ensemble des terrains sportifs, attribuées au groupement mené par Léon  Grosse, accompagnée notamment des cabinets d’architectes CGA et Olgga, des bureaux d’études Verdi et Éléments et de l’entreprise de maintenance CRAM.

- La  réhabilitation  et  la  mise  aux  normes  de la  tribune  historique (1000 places), avec une équipe de maîtrise d’œuvre pilotée par l’Atelier  Dutrevis, accompagné du bureau d’études OTE. L’opération vise à réhabiliter et remettre aux normes ce bâtiment tout en respectant l’esprit historique de cette tribune édifiée pour les Jeux de 1924 par l’architecte  Faure-Dujarric. Pour  cela, l’architecte en chef du Patrimoine Pierre-Antoine Gatier a été mandaté pour effectuer une étude historique du site visant notamment à redonner les couleurs  d’origine à la structure de l’auvent de cette tribune..

Une enceinte E+C-

L'un des enjeux principaux de l’opération (outre le respect des délais contraints liés à l’événement olympique) est son excellence  environnementale. Le bilan carbone sera maîtrisé et analysé sur le cycle de vie des ouvrages et durant les travaux dans l'objectif d'atteindre le niveau E3C1. De plus, 50% de construction bois minimum ont été imposés, avec un bois 100% labellisé. 50% de la production d’électricité sera réalisée sur le site et les besoins chauds/froids seront couverts à 50% par des énergies renouvelables.

Enfin, le projet s'inscrit dans une démarche d'économie circulaire : 90% des déchets et des terres de chantier seront recyclés ou réemployés. Et un objectif "0 rejet" d’eau pluviale dans les réseaux communaux a été fixé.

Calendrier et financement

 

Coût global du projet : 80 M€.

Le  coût  global  du  projet  d’ensemble,  intégrant  la  réhabilitation  de  la  tribune  historique,  les  nouveaux  bâtiments  et  le  réaménagement  des  terrains  sportifs,  est  estimé  à  80  M€,  avec une contribution de 12 M€ versée par la SOLIDEO, Société de Livraison des Ouvrages Olympiques, au Département pour les travaux dits héritage. Cette contribution est financée par le Département lui-même à hauteur de 3 M€, l’Etat à hauteur de 4 M€ et la Région pour 5 M€. Le coût net prévisionnel estimé s’élève donc à 71 M€ pour le Département.

 

Calendrier : 

Les travaux seront découpés en plusieurs phases d’aménagement :

- Pour la réhabilitation de la tribune d’honneur :  début des travaux de démolition : 3ème trimestre 2021 ; début des travaux de la tribune : mars 2022 ; fin des travaux : 31 décembre 2023

- Pour les opérations de réaménagement du stade : dépôt du Permis de construire : avril 2021  ; début des travaux : janvier 2022 ; fin des travaux : 31 décembre 2023

Les  travaux  seront  finalisés  au  plus  tard  fin  décembre  2023,  pour  une  mise  à  disposition  partielle  du  site  à  Paris  2024  de  fin  février  à  novembre  2024,  avec  une  mise  à  disposition  exclusive du 12 juillet au 15 septembre 2024

 

Commentaires

Un nouveau visage pour le stade Yves-du-Manoir de Colombes

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil