En direct

Un nouveau souffle intérieur

Bernard Reinteau |  le 27/10/2017

Ventilation -

Les enveloppes étanches et l'isolation renforcée incitent les systèmes de ventilation à aller bien au-delà du simple renouvellement d'air.

Contrôle de l'humidité relative, mesure du taux de confinement, évacuation des odeurs… Pour pallier les effets d'une isolation croissante du bâti, les systèmes de ventilation se dotent de nouvelles fonctionnalités améliorant la qualité d'air intérieur, dont certaines seront dévoilées au salon Interclima+Elec. Ainsi, Atlantic (stand 1-G53) présentera son groupe simple flux Autocosy pour maison individuelle à fonction Intelligence Humidité (IH). Pour Julien Van Debeek, directeur marketing d'Atlantic Ventilation, « l'humidité est à l'origine du développement bactérien. Il convient donc d'être très réactif dès que son taux augmente ». Les sondes placées sur les entrées dédiées aux pièces humides commandent alors la variation du débit d'extraction.

« Kit santé ». Le belge Renson (stand 5A-H66) mettra en avant sa Healthbox Hygro+, dotée d'un moteur à vitesse variable capable de maintenir une pression constante dans le réseau. Cette unité affiche des débits d'extraction calibrés en permanence à partir de la mesure de la perte de charge. Elle est asservie à des détecteurs d'humidité relative à placer dans les pièces humides, un détecteur de composés organiques volatils (COV) dans les toilettes, et, en option, un « kit santé » composé de pour les pièces à vivre, les chambres et la cuisine.

Asservis, capteurs d'humidité et de température pilotent les groupes de ventilation.

Absent du salon, Aldes avance sur les mêmes sujets. Au cours du mois d'octobre, ce fournisseur a dévoilé sa solution « Air Filter » de filtration d'air sur les bouches : elle assure stopper 99 % des pollens, 90 % des particules en suspension PM 10, 40 % des PM 2,5 et 15 % des bactéries. Elle s'installe avec le groupe de ventilation simple flux Easy Home équipé de sondes d'hygrométrie et de /COV chargées de moduler les débits selon sept régimes. Le contrôle à distance est assuré par un modem wifi embarqué.

En tertiaire, ce sujet de la maîtrise de la qualité d'air est monté d'un cran à la faveur d'événements récents. En premier lieu, la publication en juin, par l'Alliance HQE-GBC France, d'un guide pour mesurer la qualité de l'air intérieur des bâtiments neufs et rénovés. Disponible en ligne et largement diffusé, ce guide fournit une ligne de conduite du stade de la conception à la livraison du chantier.

Gestion de l'air intérieur en temps réel. En second lieu, mi-septembre, Airparif, association parisienne de surveillance de la qualité de l'air, a lancé Airlab. Ce groupement vise notamment la mise au point de capteurs à moindre coût permettant d'adapter le débit d'extraction en fonction de la pollution intérieure et en temps réel ! Responsable qualité de l'air chez Ofis-Seureca Véolia Environnement, Jean-Charles Ponelle s'investit dans ce projet au sein d'Airlab pour développer « une vision plus dynamique de la ventilation. Elle associera l'humain, le bâti et l'atmosphère extérieure pour maîtriser à la fois la qualité de l'air intérieur et les économies d'énergie ». Techniquement, il attend des avancées dans trois domaines : « La qualité du signal fourni par les nouveaux capteurs, la qualité du portail qui rassemblera ces données et la qualité de l'analyse qui restituera ces informations. » Des résultats sont attendus dès 2018.

Côté régulation, Swegon (stand 2-D50) a annoncé la version 2 de son système Wise de gestion de la diffusion d'air par bouches ou poutres froides. Nouveautés : un mode de communication par radiofréquence, plus fiable que la précédente solution filaire (Modbus), et des terminaux désormais livrés non configurés. Ceux-ci sont paramétrés lors de la mise en service en scannant leur QR code avec une tablette. Pour l'exploitation du site, ces données initiales (type de terminal, mode de gestion selon la présence, seuils de qualité d'air… ) sont intégrées dans la supervision fournie par le fabricant ou transmises à la gestion technique du bâtiment (GTB).

Traitement ponctuel des locaux. Par ailleurs, France Air (stand 2-C62) va dévoiler un équipement mobile dédié au traitement ponctuel des locaux : le Kalissia Connect. A équiper de filtres G4 à F13, éventuellement complété d'un filtre à charbon actif et d'une photocatalyse (dégradation des virus ou bactéries par ozone), il a vocation à éliminer pollens, COV, odeurs… En tertiaire ou en hôtellerie, son intérêt sera de remettre rapidement en service des pièces fraîchement repeintes. France Air étudie l'intégration de cette technologie en centrale de traitement d'air.

PHOTO - 9632_607917_k3_k1_1471143.jpg
PHOTO - 9632_607917_k3_k1_1471143.jpg
PHOTO - 9632_607917_k5_k1_1471145.jpg
PHOTO - 9632_607917_k5_k1_1471145.jpg
PHOTO - 9632_607917_k6_k1_1471149.jpg
PHOTO - 9632_607917_k6_k1_1471149.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur