En direct

Un nouveau projet pour la pointe amont de l'île Seguin

N. M. |  le 10/02/2017  |  Collectivités localesAveyronHauts-de-Seine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Aveyron
Hauts-de-Seine
Valider
Boulogne -

Alors que s'achève le chantier de la Seine musicale sur la pointe aval, un nouvel avenir se dessine pour la pointe amont de l'île Seguin (Hauts-de-Seine). Le 30 janvier, Laurent Dumas, président du groupe Emerige, a dévoilé son projet de pôle culturel et artistique. Il se dressera là où l'investisseur suisse Yves Bouvier, aujourd'hui aux prises avec la justice, voulait réaliser un grand centre d'art contemporain, le « R4 », conçu par Jean Nouvel, l'architecte-coordonnateur de l'île Seguin.

Le projet porté par Emerige, associé à AOG, se compose de deux bâtiments. L'un accueillera un centre d'art multi-disciplinaire (5 600 m2 ) et un multiplexe de huit salles (5 800 m2 ). Le promoteur en a confié la conception au trio catalan de RCR Arquitectes, créateurs du musée Soulages à Rodez (Aveyron), et à l'agence française Calq. « Cet édifice est une main tendue de Meudon vers Boulogne-Billancourt avec une rue intérieure qui distribuera les fonctions et assurera une transparence sur l'ensemble du site », a décrit Laurent Dumas. Il intégrera une grande salle d'une hauteur sous plafond de 10 m qui permettra « d'exposer absolument toutes sortes d'installations, de performances, de commandes… », a-t-il ajouté.

Une œuvre d'art dans chaque chambre. L'autre bâtiment - un hôtel de 13 000 m2 - imaginé par l'agence autrichienne Baumschlager Eberle occupera l'extrémité de la pointe amont. Chacune de ses 220 chambres abritera une œuvre d'art réalisée par un artiste de la scène française émergente. Il sera coiffé d'une « lanterne » aux façades en verre lisse blanc opalin et transparent où prendront place un bar panoramique, un spa et une piscine.

Le président du groupe Emerige a aussi fait appel à Michel Desvigne, paysagiste de l'île, pour la maîtrise d'œuvre des espaces extérieurs, dont une grande terrasse de 2 000 m2 , logée à 18 m de hauteur.

Laurent Dumas, qui n'a pas souhaité préciser le montant de l'investissement, a seulement indiqué que son groupe avait racheté en juillet dernier la SCI « R4 » qui détenait les droits à construire sur la pointe amont. Le permis de construire devrait être délivré dans le courant du premier semestre pour un démarrage des travaux début 2018 et une livraison courant 2021.

PHOTO - 5788_365237_k2_k1_919874.jpg
PHOTO - 5788_365237_k2_k1_919874.jpg - © BERGA & GONZALEZ

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur