En direct

Un nouveau matériel pour la pose de réseaux sans tranchée
PHOTO - 710326.BR.jpg - © Herrenknecht
Evénement

Un nouveau matériel pour la pose de réseaux sans tranchée

Gilles Rambaud |  le 29/03/2013  |  Matériel de chantierEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériel de chantier
Europe
Valider

Herrenknecht invente le microtunnelier tracté depuis la surface pour poser des conduites d’un diamètre de 800 à 1 500 mm.

«Ce n’est pas une alternative au microtunnelier car cela ne va pas assez profond. C’est une alternative à la tranchée ouverte », résume Andreas Diedrich, du service recherche et développement d’Herrenknecht, le spécialiste allemand des tunneliers. Il fait référence au premier prototype d’une machine baptisée « Pipe Express », destinée à la pose de conduites d’un diamètre allant de 800 à 1 500 mm, à une profondeur de 0,50 m à 2,50 m et pour une longueur dépassant le kilomètre. Pour résumer, il s’agit d’un microtunnelier non plus foncé depuis un puits mais tracté depuis la surface. « Le microtunnelier est solidaire d’une remorque équipée d’une chaîne excavatrice à godets qui fait aussi office de trancheuse sur quelques centimètres de large. Elle remonte les déblais jusqu’à la surface. Cette remorque est attelée à un véhicule sur chenilles qui la tracte et lui fournit son énergie hydraulique. Une fois que cette machine est passée, elle laisse derrière elle juste un cordon de terre à évacuer. » Il est quand même nécessaire d’ouvrir un puits pour positionner le microtunnelier à la bonne profondeur et installer un appareil de fonçage qui va enfiler les conduites au fur et à mesure du percement. Mais un puits tous les 1 000 m suffit, contre un puits tous les 100 m pour du fonçage classique. Le bénéfice est surtout spectaculaire, comparé à une tranchée ouverte : moins d’engins et, surtout, une grande vitesse de pose : « 1,50 m par minute », affirme Andreas Diedrich. Cette vitesse dépend des conditions géologiques qui influent sur la nature de la tête de coupe et la vitesse de forage. Le premier prototype a été testé au mois de novembre 2012 aux Pays-Bas, pour la pose d’une conduite de gaz. Résultat : 500 m installés en trois jours, soit une vitesse moyenne de 1 m par minute. Autre avantage du Pipe Express : le chantier est plus discret car il n’a besoin, dans sa largeur, que d’une dizaine de mètres pour laisser passer le véhicule tracteur et circuler autour. Herrenknecht rêve d’un bel avenir pour cette machine que l’allemand considère comme bien adaptée à la pose de conduites de gaz, d’eau potable, de chauffage urbain, voire de câbles à haute tension enterrés. Des réseaux souterrains qui, dans le monde, s’agrandissent de quelque 25 000 km par an. Ils ne seront pas tous adaptés au Pipe Express, mais certains le seront… Gilles Rambaud

PHOTO - 710326.BR.jpg
PHOTO - 710326.BR.jpg - © Herrenknecht

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur