En direct

Un nouveau concept de paroi clouée

PIERRE DELOHEN |  le 29/11/2013  |  Collectivités localesIsèreRhône

ISÈRE -

Après cinq années, le partenariat de recherche collaborative liant GTS (groupe NGE), l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux de Lyon et le laboratoire de génie civil et d’ingénierie environnementale de l’Insa de Lyon, vient d’aboutir à un nouveau concept de paroi clouée autodrainante expérimenté dans la carrière de Bévenais près de Rives (Isère).

« GTS a souhaité développer un procédé de confortement qui offre des avancées dans les domaines de la sécurité, de la technique, et de l’impact environnemental », explique Christian Altazin, directeur général de GTS. Cette innovation trouve son fondement dans la résolution des caractéristiques négatives de la paroi en béton projeté. A savoir : la sinistralité liée au défaut de drainage, la surconsommation de matière première, la dangerosité de son application, le bilan carbone défavorable, et les nuisances pour les riverains. En lieu et place du béton projeté traditionnel, la paroi autodrainante utilise des écailles en béton préfabriquées d’une taille standard de 3 m 2 (Eurocode 2 et EN 206), solidaires des ancrages de confortement et assemblées les unes aux autres. Grâce à l’industrialisation du procédé, les quantités de ciment et d’acier sont considérablement réduites. « Une couche de drainage spécifique - sa haute perméabilité préserve l’ouvrage des sinistres liés aux venues d’eau - assure l’interface mécanique avec le terrain naturel », complète Philippe Robit, responsable du département R & D de GTS.

Suivre l’évolution

GTS a construit une paroi clouée de 200 m 2 selon le nouveau procédé et une paroi témoin clouée en béton projeté. Ces deux murs sont instrumentés par la société Mire (groupe NGE) avec plus de 100 mires relevées chaque semaine et 70 capteurs d’effort et de pression par l’Insa de Lyon. « Cette instrumentation permet de suivre leur évolution en situation de sollicitations progressives », témoigne Ali Limann, directeur du laboratoire de génie civil, membre de pointe d’Indura.
Ce nouveau procédé est préconisé dans tous les domaines d’application d’une paroi clouée classique en déblai ou en remblai : confortement de fouille, élargissement de plate-forme routière, reprise de glissement de terrain amont et aval, etc.

PHOTO - 762149.BR.jpg
PHOTO - 762149.BR.jpg

Commentaires

Un nouveau concept de paroi clouée

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur