En direct

Un nouveau centre routier départemental en 2021
En structure métallique et charpente bois, le bâtiment sera en forme de U. - © TRONATIC STUDIO POUR L'HEUDÉ & ASSOCIÉS ARCHITECTES

Un nouveau centre routier départemental en 2021

bertrand escolin |  le 18/01/2019  |  GirondeRoutesStructure métalliqueBois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gironde
Collectivités locales
Routes
Structure métallique
Bois
Valider

Gironde -

 

Jadis, les parcs de l'équipement étaient gérés par les directions départementales de l'équipement. Depuis la décentralisation, ce sont les conseils généraux, devenus départementaux, qui gèrent les routes sur leur territoire. Le futur parc routier départemental de la Gironde - à ce jour, il en existe sept - sera implanté à Beychac-et-Caillau, entre Bordeaux et Libourne. Sa conception a été confiée à l'agence L'Heudé et Associés (Orléans).

La première contrainte fut de faire entrer les 30 000 m2 du programme dans une parcelle exiguë. « Le terrain est situé dans le prolongement d'un lotissement paysager, le bâtiment sera visible depuis la N89, il faut donc qu'il soit exemplaire », explique Michel L'Heudé. Il a aussi fallu repenser les accès : « Nous avons pu créer un rond-point d'accès au nord du terrain qui dissocie les flux entrants et sortants des camions, chasse-neige, sableuses… », précise-t-il. La facture architecturale n'est « pas qu'une option car le bâtiment correspond d'abord à un programme, un budget et un fonctionnement. Après, nous avons fait un peu d'architecture », indique avec humour l'architecte.

Fluidité des accès. Des contraintes de la parcelle, les architectes ont tiré parti : intégrer le site à son environnement, prioriser la lumière zénithale, regrouper administration et ateliers autour des aires de stationnement, de manœuvre et de remisage qui occupent l'intérieur du domaine. La fluidité des accès est prioritaire : « Pour éviter les croisements de véhicules, un parking réservé aux plus légers est situé juste après le portail à l'entrée, la station-service et le poste de lavage extérieurs sont proches de l'accès nord », précise Michel L'Heudé.

En structure métallique et charpente bois, le bâtiment adopte la forme de U dont les jambes sont les ateliers et l'exploitation, la partie centrale étant occupée par le magasin et l'administration. « Cette disposition compacte permet de mutualiser les aires de manœuvre : au nord, l'accès ; à l'ouest, les véhicules légers et les livraisons ; à l'est, les ateliers et l'exploitation », détaille Michel L'Heudé. Le traitement paysager n'est pas oublié. Outre l'extension du bois existant, un bassin de rétention paysager et son merlon de terre permettent de contrebalancer l'imperméabilisation du terrain. Les travaux sont prévus pour 2020, avec une livraison en 2021, pour un coût de 12 M€ HT environ.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur