En direct

Un monolithe pour la connaissance

le 08/11/2013  |  Morbihan

Lorient -

C’est au creux de deux corps de bâtiment qui montent en gradins pour se rejoindre au sommet que le monolithe est niché, de plain-pied avec la cour de l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Bretagne-Sud (Ensibs), à Lorient (Morbihan), conçue par les architectes de l’agence Nicolas Michelin et associés (Anma). Dans le volume ainsi nommé prennent place l’auditorium et la cafétéria. L’artiste David Saltiel a travaillé sur le vide interstitiel qui sépare - et réunit à la fois - le monolithe et les deux ailes du bâtiment. Dans cet environnement dévolu à l’enseignement, il a interrogé les thèmes de la connaissance et de la transmission, déjà mis en scène par une grande transparence vitrée qui dévoile l’intérieur de l’auditorium. Avec les architectes, il a façonné les parois du lieu, qu’il a décomposé en facettes irrégulières afin qu’il soit toujours visible de multiples manières, mais jamais dans son intégralité. « Comme le savoir qui nous échappe sans cesse », explique le plasticien. David Saltiel a sculpté les ouvertures dans la double peau de béton brut qui entoure le volume. Tel un écrin qui protège et donne accès au bien le plus précieux : la connaissance.

PHOTO - 755450.BR.jpg
PHOTO - 755450.BR.jpg
PHOTO - 755452.BR.jpg
PHOTO - 755452.BR.jpg
PHOTO - 755448.BR.jpg
PHOTO - 755448.BR.jpg
PHOTO - 755328.BR.jpg
PHOTO - 755328.BR.jpg

Commentaires

Un monolithe pour la connaissance

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur