En direct

Un mobilier urbain modulable selon le trafic

SANDRA HEMZELLEC |  le 26/01/2001  |  SantéCollectivités localesRéglementationTechniqueBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Collectivités locales
Réglementation
Technique
Bâtiment
Environnement
Réglementation technique
Meurthe-et-Moselle
Equipement
Produits et matériels
Développement durable
Aménagements extérieurs
Mobilier urbain
Valider

La pose du premier abri du tramway sur pneus de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a eu lieu en novembre sur les deux quais de la station Saint-Georges. Conçu par l'architecte Richard Meier, le mobilier urbain des stations de tramway de la cité des Ducs, « Métropolis », comporte 73 abris pour voyageurs, modulables en fonction de l'importance du trafic.

La structure en acier gris des abris a subi un premier traitement métallisé contre la rouille. Une peinture polyester en poudre, cuite au four, renforce la longévité du mobilier grâce à sa résistance aux rayures. « La structure en acier ainsi traitée assurera une durée de vie de vingt ans », précise Laurent Werly, responsable technique chez Dauphin Mobilier.

Les 23 stations du tramway seront équipées d'un ou deux totems, munis de bornes vidéo à cristaux liquides, reliées par satellite. Dotés de distributeurs de titres de transport, les totems ont bénéficié de la même finition que les abris. Au sommet de chacun d'eux, deux « toitures » blanches en Plexiglas - recouvertes d'un film sérigraphié afin d'éviter l'effet de serre en été - réfléchissent la lumière de deux spots installés à 20 cm au-dessous.

Ces « toitures » en forme d'éventail abritent de la pluie les bornes vidéo à cristaux liquides qui permettent de recevoir les informations relatives au trafic. Pour renforcer la sécurité sur les lignes, ces totems pourraient être équipés, à terme, d'une fonction de liaison avec l'équipe de surveillance du réseau.

MAITRISE D'OUVRAGE : Communauté urbaine du Grand Nancy.

MAITRISE D'OEUVRE : Richard Meier, architecte.

FABRICANT : Dauphin mobilier.

ENTREPRISE : Société Jean Albert.

COUT TOTAL des 23 stations : 2,5 millions d'euros (16,4 millions de francs).

PHOTO + DESSIN : NANCY. La finition thermolaquée du mobilier urbain des stations de tramway - abris et totems - est conçue pour durer au moins vingt ans.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur