En direct

Un marché mondial coupé en deux
PHOTO - 707993.BR.jpg - ©
Evénement

Un marché mondial coupé en deux

Dossier réalisé par Gilles Rambaud |  le 29/03/2013  |  France InternationalEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
International
Europe
Valider

Des machines propres et sophistiquées, d’une part ; des engins solides et rustiques, d’autre part. La scission du marché en deux complique la tâche des industriels.

Le marché mondial des engins de chantier a globalement baissé en 2012, pour s’établir autour de 800 000 machines vendues : 300 000 d’entre elles l’ont été en Europe, en Amérique du Nord et au Japon, 500 000 en Chine, en Amérique du Sud, en Inde et dans le reste de l’Asie. Cette répartition en faveur des pays émergents est un bouleversement pour l’industrie qui assiste à la scission du marché mondial en deux catégories. D’un côté, les pays dits « à haut niveau de réglementation » qui exigent des matériels prenant en compte la sécurité des travailleurs, la lutte contre la pollution et l’informatique embarquée. De l’autre, les pays à « bas niveau de réglementation », qui veulent des machines plus rustiques et facilement réparables. Or la frontière entre les deux devient de plus en plus imperméable.

Le niveau de sophistication des engins occidentaux rend difficile leur revente d’occasion vers les pays émergents, comme c’était préalablement le cas. À l’inverse, les matériels du Sud ne peuvent pas être vendus au Nord tant qu’ils ne sont pas conformes à la réglementation. D’où la fabrication de gammes distinctes, chacune adaptée à la demande d’un des deux marchés. Pour les industriels, c’est une gageure. Déjà confrontés à la difficulté inhérente à leur industrie d’avoir à fabriquer pléthore de modèles en très petites quantités, les voilà contraints de doubler leur catalogue et de multiplier les sites de production. « Les normes environnementales s’appliquent différemment d’une région du monde à l’autre. Par conséquent, la nécessité de produire des machines respectant ces différentes normes rendrait les activités de l’usine beaucoup plus complexes », constate la direction de Caterpillar, qui s’interroge sur l’avenir de son usine de Gosselies, en Belgique, réduite à ne tourner que pour la seule Europe. Pour les utilisateurs aussi, c’est un problème car la revente des machines d’occasion vers les pays émergents faisait partie intégrante d’une bonne gestion de parc. Dès lors que les fabricants proposent à ces pays des matériels construits pour eux à des prix intéressants, pourquoi choisiraient-ils de l’occasion européenne ? Celle-ci devra rester en Europe. C’est toute l’économie du secteur qui s’en trouve bouleversée.

PHOTO - 707993.BR.jpg
PHOTO - 707993.BR.jpg - ©
PHOTO - 708631.BR.jpg
PHOTO - 708631.BR.jpg - © Source : Volvo Construction Équipement
PHOTO - 707994.BR.jpg
PHOTO - 707994.BR.jpg - © Source : DLR
PHOTO - 707998.BR.jpg
PHOTO - 707998.BR.jpg - © Source : CECE
PHOTO - 707995.BR.jpg
PHOTO - 707995.BR.jpg - © Source : Éole - le moniteur
Les ventes en France de matériels de BTP (en unités)

matÉriels

2012

2011

2012/2011

Tracteurs sur chenilles

209

203

3 %

Chargeuses sur chenilles

47

65

- 28 %

Chargeuses sur pneus > 5,5 t

950

1 064

- 11 %

Chargeuses sur pneus < 5,5 t

1 230

1 208

2 %

Pelles sur chenilles

3 028

2 755

10 %

Pelles sur pneus

1 520

1 508

1 %

Tombereaux articulés

296

219

35 %

Tombereaux rigides

53

39

36 %

Niveleuses

70

45

56 %

Chargeuses-pelleteuses

1 000

1 123

11 %

Minipelles

7 905

8 173

3 %

Rouleaux à guidage manuel

971

1 047

- 7 %

Rouleaux autoportés

1 376

1 389

1 %

Chargeuses compactes

764

668

14 %

Chariots télescopiques

5 950

5 500

8 %

Nacelles

4 873

4 415

10 %

Finisseurs

159

176

10 %

Grues mobiles

170

150

13 %

Bétonnières portées

713

675

6 %

TOTAL

31 284

30 422

2,8 %

30 %

C’est le plongeon des ventes d’engins de chantier qu’a connu la Chine en 2012. Cette baisse spectaculaire du premier marché mondial n’est pas due à un rapport entre l’offre et la demande car l’économie chinoise n’est pas libérale : c’est un « capitalisme dirigé » qui investit quand le pouvoir politique le décide, et s’arrête pour les mêmes raisons.

3,85 milliards d’euros

Les loueurs de matériels français ont battu un nouveau record historique en 2012, ce qui n’est pas le cas des vendeurs qui n’ont toujours pas atteint le niveau des années euphoriques d’avant la crise.

2,8 %

C’est la petite progression des ventes de matériels en France en 2012. Le marché a été soutenu par le début des travaux liés aux lignes ferroviaires à grande vitesse, comme en témoigne l’envolée des gros matériels de terrassement tels que les tombereaux et les niveleuses. À l’inverse, les petits matériels de location (minipelles, rouleaux à guidage manuel ou petites chargeuses) amorcent une baisse qui devrait s’accentuer en 2013.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur