En direct

Un lycée transformé en cité judiciaire

Jean-Sébastien Thomas |  le 19/04/2013  |  VienneCollectivités localesERPBâtimentEducation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vienne
Collectivités locales
ERP
Bâtiment
Education
Europe
Technique
Valider
Poitiers -

Ironie du sort… Alors qu’un détenu en comparution venait de s’évader par les toits du palais de justice, deux étages plus bas, Jean-Pierre Weiss, directeur général de l’agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ), et Vincent Brossy, architecte parisien, dévoilaient, le 18 mars, les contours de la future cité judiciaire de Poitiers (Vienne). Si l’essentiel des instances judiciaires est installé dans un bâtiment qui marie médiéval et XIX e siècle, d’autres services sont répartis sur cinq sites en centre-ville. Aussi, le palais de justice va-t-il déménager et regrouper ses services dans l’ancien lycée jésuite des Feuillants, appelé à devenir la cité judiciaire. La Ville et le conseil général de la Vienne ont acquis le bâtiment pour 3 millions d’euros avant de le rétrocéder gracieusement au ministère de la Justice. « Nous allons pouvoir rassembler les cinq juridictions (cour d’appel, cour d’assises, tribunal de grande instance, tribunal d’instance, conseil des prud’hommes et tribunal de commerce) », se félicite Jean-Pierre Weiss.

Des audiences dans la cour de récré

Dans ce bâtiment, où la façade et l’escalier central sont classés, le lauréat du concours d’architectes, l’atelier d’architecture Brossy & Associés, a imaginé de transformer la cour de récréation en salles d’audience. Environ 1 000 m 2 de locaux seront construits, surplombés d’une toiture végétale qui laissera passer la lumière naturelle. Après un réaménagement complet, les trois étages du bâtiment seront dédiés aux activités administratives. La surface utile du foncier s’étendra sur plus de 7 000 m 2 dans une enceinte de 14 000 m 2 . Le lancement de l’appel d’offres travaux interviendra en 2014.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ). Maîtrise d’œuvre : Brossy & Associés (architecte) ; SLG Paysage (paysagiste) ; Alternative (acoustique et éclairage) ; SAS Mizrahi (bureau d’études techniques). Coût : 55 millions d’euros TTC. Début des travaux : fin 2014. Livraison : 2018.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur