En direct

Un lycée à zéro énergie ouvrira ses portes en 2016

le 31/08/2012  |  Collectivités localesBâtimentSeine-Saint-DenisFrance entièreEducation

Saint-Denis -

Après le lycée international de Noisy-le-Grand/Bry-sur-Marne, le conseil régional prévoit la construction d’un deuxième établissement à zéro énergie. Implanté à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), il devrait être livré au second semestre 2016. « D’une capacité de 1 200 élèves, ce lycée est doté d’un internat de 170 places. Situé à La Plaine Saint-Denis, dans un nouveau quartier, la ZAC de la Montjoie, il a besoin d’une réalisation forte », souligne Henriette Zoughebi, vice-présidente du conseil régional. Coût prévisionnel : 34,1 millions d’euros HT auxquels s’ajoutent 10,8 millions pour les études.

Lauréat du concours d’architecture, l’atelier Brenac & Gonzalez démarre les études d’esquisse. « Sur le plan urbain, ce lycée (15 500 m² Shon, dont 4 500 m² pour l’internat) prolonge la ville bâtie et donnera une forte identité au quartier. Sur le plan architectural, il prend la forme dynamique d’une spirale symbolisant l’ascension sociale par la culture et l’étude », explique l’architecte Xavier Gonzalez. Ouvert sur la ville, proposant des volumes soulevés passant en pont, le lycée est conçu aussi selon une « urbanité intérieure » : repères, places, rues, passages, porches.

Bois et béton

Les matériaux se métamorphosent selon la situation pour mieux souligner le parcours des usagers. « Les façades urbaines sont réalisées en panneaux de béton texturé blanc. Dès qu’elles se plient et qu’elles reviennent en creux à l’intérieur du lycée, leur vêture change et le bois apparaît », ajoute l’architecte.
Pour parvenir à un bâtiment à zéro énergie, différentes solutions seront mises en œuvre : isolation extérieure et intérieure, étanchéité à l’air, ventilation double flux généralisée, menuiseries bois/aluminium à rupteurs de ponts thermiques, double vitrage sur les façades sud, est et ouest, triple vitrage sur la façade nord. « Pour la production d’énergie, nous sommes encore en études mais on s’oriente vers des panneaux photovoltaïques et des systèmes de cogénération », explique David Heinry (Agi2D). Environ 1 200 m² de panneaux monocristallins seront installés sur la toiture du lycée tandis que sur les logements et l’internat, des panneaux thermiques solaires produiront de l’eau chaude sanitaire. Par ailleurs, de l’énergie sera récupérée sur les eaux grises de l’internat grâce à une pompe à chaleur avec, de plus, un système de cogénération de l’huile végétale pour la restauration. Au total, la consommation d’énergie primaire du futur lycée doit être égale ou inférieure à zéro…

DESSIN - 663436.BR.jpg
DESSIN - 663436.BR.jpg
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : conseil régional d’Ile-de-France ; mandataire : Icade Promotion. Maîtrise d’œuvre : Brenac & Gonzalez, architecte mandataire (Adrien Mondine, chef de projet) ; BET TCE et économiste : Bérim ; BET HQE : Agi2D.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur