En direct

Un îlot de péage éphémère totalement modulable

Olivier Baumann |  le 21/02/2012  |  TechniqueOise

Pour assurer la continuité de service pendant les travaux d’installation du télépéage sans arrêt, Sanef a inventé un concept d’îlot de péage réversible préfabriqué, facile à poser et à déplacer.

Sanef installe actuellement sur la totalité des gares de péage de son réseau une série de couloirs équipés de télépéage sans arrêt.
Une opération de grande ampleur (120 millions d’euros) issue du « paquet vert» autoroutier négocié par les sociétés d’autoroutes avec le gouvernement lors du plan de relance de 2010.

Une fois équipées, ces voies seront empruntées à 30 km/h par tous les véhicules -voitures comme poids lourds - qui ne marqueront donc plus l’arrêt au péage, contribuant ainsi à fluidifier le trafic et à réduire les émissions de CO2.  Par sécurité, le personnel ne sera plus autorisé à traverser ces voies et cheminera dès lors dans des galeries souterraines implantées sous la barrière de péage.
Les travaux nécessaires à la création de ces tunnels piétons neutralisent totalement les voies concernées (par bloc de 4 ou 5 voies) pendant plusieurs mois (de 3 à 12 mois selon les cas). Pour ne pas pénaliser les clients lors des fortes affluences, Sanef a décidé d’installer des voies temporaires en remplacement des voies neutralisées.

Des îlots « prêts à poser »

« L’idée était de concevoir un équipement totalement réversible et facile à installer», explique Edouard Fischer, directeur des nouvelles technologies et de l’innovation de Sanef. Ainsi, les îlots de péage sont entièrement préfabriqués, et « prêts à poser » sur la plateforme. Livrés par camion, en amont ou à l’aval de la station en travaux, ils sont fixés dans l’enrobé à l’aide de simples chevilles. Pré-câblés, ils peuvent être directement branchés aux câbles d’alimentation en attente (aériens ou enterrés dans une saignée légère).  « L’installation d’une petite gare de péage de 4 à 5 postes est l’affaire de deux semaines tout compris », résume Edouard Fischer.

Le concept a été testé à partir d’octobre 2010, d’abord sous forme de prototypes sur de petites gares de péage du réseau de Sanef, puis s’est progressivement amélioré. « Nous avons mis 6 mois pour aboutir à la version définitive », se souvient Edouard Fischer.  C’est l’intégration de l’ensemble des équipements nécessaire au fonctionnement de l’îlot dans l’espace très contraint du bloc comprenant la cabine de l’opérateur et l’automate de perception du péage qui s’est avérée le plus complexe.

Une combinaison de 3 modules complémentaires

Au final, l’îlot complet pour une barrière de sortie d’autoroute mesure 24 mètres de long et comprend 3 modules complémentaires en structure acier galvanisé, fabriqués par l’entreprise de chaudronnerie Guigand Industrie Services (basée à Amy dans l’Oise). Le premier, long de 3 mètres, porte le « nez » d’îlot arrondi qui permet de guider les véhicules. Le deuxième module, long de 9 mètres, laisse aux véhicules une distance de freinage suffisante avant la barrière. Il est équipé en entrée de deux poteaux métalliques qui détectent la classe du véhicule.  Le troisième module enfin, est de loin le plus complet.  Sur 12 mètres, viennent s’y greffer la cabine, l’automate de perception du péage, la barrière, un mât de télépéage et un mât équipé d’une caméra pour l’assistance à distance.

Les îlots en entrée d’autoroute eux, sont formés uniquement des deux premiers modules.  « Dans ce cas, on intègre sur le deuxième module  une barrière et un automate pour la prise de ticket», précise Edouard Fischer.

Pour couvrir la période de travaux d’adaptation des gares de péage, concentrés entre novembre 2011 et avril 2013, Sanef a fait fabriquer 11 îlots d’entrée et 14 îlots de sortie temporaires. Une fois les travaux terminés, ils seront ôtés de la plateforme puis conservés par le concessionnaire pour une réutilisation future.

Commentaires

Un îlot de péage éphémère totalement modulable

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX