Vie de l'entreprise

Un guide QSE pour mieux organiser son atelier de métallerie

L’Union des métalliers (FFB) a dévoilé, lors de ses Assises de la métallerie, les 5 et 6 juin à Poitiers, un guide pratique « Environnement, sécurité, qualité dans les ateliers de métallerie ». Il devrait bientôt être disponible sur www.metal-pro.org.

100 questions pour mieux organiser son atelier de métallerie en matière d’environnement, de sécurité et de qualité : c’est sous cette forme que l’Union des métalliers (FFB) a publié, le 5 juin à l’occasion de ses Assises de la métallerie 2014, à Poitiers, un guide pratique à destination des professionnels. Cent questions, donc, réparties par grands thèmes (traitement de surface, montage/assemblage, produits chimiques…).

La matière première de ce guide : vingt-six visite d’ateliers de métallerie, en 2012, par Ingrid Gentil, travaillant au sein du cabinet de maîtrise des risques Ligeron. « Nous avons voulu réaliser un guide de réflexion pour le chef d’entreprise plutôt qu’un ouvrage listant des solutions toutes faites », explique Bertrand Génault, métallier et responsable du dossier au sein de l’Union des métalliers.

 

Les manutentions manuelles, premier risque en métallerie

 

Le premier thème sur lequel a voulu travailler l’Union des métalliers est celui de l’environnement. Il a le double avantage d’être non seulement crucial en termes de développement durable, mais aussi vendeur auprès des clients et partenaires. Sur ce sujet, les métalliers ont en tout cas l’avantage d’utiliser des produits aciers recyclables quasiment à l’infini. « Par contre, sur le plan des déchets, nous en avons peu à gérer, mais de différentes natures : chutes de métaux, peintures, verre, bois… », explique Bertrand Génault. Ce qui, bien sûr, complique a procédure de tri. Douze questions du guide concernent ce sujet (Où stocker les déchets ? Comment les traiter et à quel coût ?…)

La prévention des accidents du travail et maladies professionnelles est l’un des deux autres piliers du guide. Et c’est effectivement un domaine où la métallerie peut progresser. « Le taux de fréquence d’accidents du travail, dans le bâtiment, se situe à 70. Dans la métallerie, il est à 105 », rappelle Patrick Darrieus, responsable de la construction métallique à l’Organisme professionnel de prévention du BTP.

Des accidents du travail principalement dus aux manutentions manuelles. « En métallerie, les pièces transportées sont plutôt lourdes, mais pas assez pour ne pas être portées à la main, observe Patrick Darrieus. Par ailleurs, elles sont souvent agressives, coupantes. »

 

« Nous aurions pu faire 300 pages sur les fumées de soudage »

 

Autres risques professionnels menaçant les ateliers de métallerie, ceux liés au soudage : bruit, risque électrique, risque électromagnétique et risque d’incendie/explosion. Sans oublier les redoutées fumées de soudage, qui dégagent entre autres des émissions de chrome hexavalent – et, dès qu’il y a soudure, il y a dégagement de ce produit nocif au-delà de la valeur limite d’exposition. « Nous aurions pu réaliser un guide pratique de trois cents pages uniquement au sujet du chrome-VI », explique Bertrand Génault, tant l’environnement réglementaire et normatif est lourd à ce sujet. Contre le risque « fumées de soudage », de nombreux ateliers de métalliers sont aujourd’hui équipés de torches aspirantes.

« Si nous ne faisions rien en matière de prévention, il serait très difficile pour nous d’appliquer le compte pénibilité, à partir du 1er janvier 2015 », observe Bertrand Génault.

 

Le guide « 100 questions pour mieux organiser son atelier de métallerie en matière d’environnement, de sécurité et de qualité » devrait bientôt être disponible en ligne sur le site officiel de l’Union des métalliers.

Focus

Le site de la FFB pour mieux trier ses déchets

L’Union des métalliers (FFB), à l’occasion de la sortie de son guide pratique environnement-sécurité-qualité, a rappelé l’existence du site « Déchets de chantier », réalisé par la Fédération française du bâtiment. Il vise à indiquer à l’entrepreneur comment il peut trier ses déchets et trouver des sites de récupération près de chez lui.

www.dechets-chantier.ffbatiment.fr

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X