Energie

Un groupe de travail pour réduire de 40 % le coût de l’éolien offshore

Des énergéticiens et des académiciens de l’université d’Oxford, de l’Imperial College de Londres et de l’université de Dublin ont formé in groupe de travail de recherche et développement pour le projet Pile Soil Analysis (PISA). Celui-ci vise à réduire le coût de l’énergie issue de l’éolien offshore de 35 à 40 % d’ici à 2020.

Les industriels Dong Energy, RWE, Statoil, SSE, Scottish Power et Vattenfall y participent. « Nous nous attendons à trouver des économies significatives en réduisant les tailles des monopieux et en trouvant de nouvelles façons d’installer des fondations au sein d’autres » déjà existantes, a expliqué le vice-président de la division éolien chez Dong. Un rapport final est attendu pour début 2015. Le projet se réalise dans le cadre de l’initiative gouvernementale Carbon Trust Offshore Wind Accelerator
(OWA), qui tend à promouvoir l’éolien offshore et à abaisser ses coûts.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X