En direct

Un grand tunnel routier passe aux LED

Jean-Charles Guézel |  le 25/05/2012  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Valider

Sommaire du dossier

  1. Des lampes led modulables commandées par smartphone
  2. Rexel, de l’électricité au pilotage
  3. Viessmann fait entrer le Net dans ses chaudières
  4. Rénover un chauffage électrique à effet Joule
  5. Les régulateurs d’ambiance connectés
  6. Delta Dore aux commandes de la maison 2.0
  7. Cont@ct révolutionne l’exploitation énergétique domestique
  8. Aux portes de l’habitat connecté
  9. L’offre de systèmes sans fil s’étoffe
  10. Eclairage public par Led : la lampe à huile revient à la mode
  11. 8 éclairages résidentiels d’extérieur
  12. Près de Nantes, une salle sportive éclairée à 100% par des LED
  13. Dans le tertiaire, les technologies classiques restent très compétitives
  14. 8 luminaires leds pour l’habitat
  15. Les luminaires leds pour l’habitat
  16. Au-delà du confort, les vertus thérapeutiques de la lumière
  17. Un gisement important d’économies
  18. Des Led sous contrôle
  19. Entre lumières feutrées et éclairage dynamique
  20. 6 chauffe-eau électriques
  21. créateur de BF Elec, électricité générale - Il choisit la sous-traitance pour se lancer
  22. Plancher rayonnant électrique et RT 2012, c’est possible !
  23. Une adaptation aux nouvelles technologies
  24. Le chauffage électrique va-t-il disparaître en 2013 ?
  25. Quels critères pour identifier les lampes ?
  26. Système de chauffage électrique avec gestion à distance
  27. Light & building
  28. Réalisation d’un plafond rayonnant électrique modulaire
  29. 8 luminaires à LED
  30. Un quotidien plus facile avec la domotique
  31. De belles promesses d’éclairage pour l’Oled
  32. Les panneaux Oled, une idée lumineuse
  33. 8 solutions domotiques
  34. Eclairage : les panneaux Led organiques (Oled) débarquent en France
  35. La domotique sans fil plus simple et fiable
  36. Matériauthèque Leds, Les diodes électroluminescentes
  37. Sélection produits Domotique, immotique, sûreté
  38. Des packs pour oser la domotique
  39. L'éclairage à LED est-il une bonne affaire ?
  40. L’âge de la simplicité
  41. Des LED dopées aux nanocristaux
  42. Toujours plus de concurrence
  43. Les nouvelles performances des LED
  44. Les solutions deviennent réellement accessibles
  45. 8 gammes d’appareillage électrique d’installation
  46. Éclairage : les variateurs dits "universels" le sont-ils vraiment ?
  47. Éclairage d’une salle de bains : critères d’une bonne conception
  48. Interrupteurs prises et balises
  49. Les downlights agrandissent leur champ d’application
  50. Les interrupteurs des années 30 revisités
  51. Quand le mur devient... interrupteur !
  52. La révolution communicante
  53. Les spécialistes côtoient les majors
  54. Vers plus d’intégration entre puissance et communication
  55. Vocabulaire Eclairage et électricité
  56. Comment aborder le défi de la « nouvelle électricité »
  57. L'habitat numérique
  58. Les spécialistes du bâtiment prêts à relever le défi
  59. L’interopérabilité au cœur du débat sur les protocoles
  60. Le négoce électrique prend en main les installateurs
  61. Filière électrique : une étude Xerfi prévoit un rebond… après 2013
  62. Une filière entre effervescence et espoirs déçus
  63. Malgré les turbulences, les négociants maintiennent le cap
  64. Prises et interrupteurs
  65. Quand la prise de courant devient intelligente
  66. Exit le blanc, vive les décorupteurs
  67. Le négoce vit sa révolution copernicienne
  68. Vers de nouveaux équilibres
  69. La rénovation, véritable enjeu du marché ?
  70. Du design et de la régulation
  71. Accompagner la montée en gamme
  72. Le marché - Une Effervescence pas toujours contrôlée
  73. Les défis de la post-incandescence
  74. Tendances - Le milieu du gué
  75. De l’eco-business au category management
  76. LED et OLED éclipsent les autres lampes
  77. Le déclin des ampoules incandescentes fait baisser les volumes, pas les prix
  78. Efficacité énergétique : Rexel sonde les électriciens
  79. Legrand renforce encore le lien avec les installateurs
  80. RFF veut électrifier Serqueux-Gisors
  81. Partenariat électrique ERDF-Capeb
  82. Plan d’urgence chez Toutelectric
  83. Lucibel relève le défi de « l’hyper-croissance »
  84. Domotique : une solution pour chaque budget
  85. DEEE, des objectifs clarifiés
  86. Arnould fait évoluer l’Espace
  87. Electricité locale pour Séolis
  88. Le négoce pro monte en puissance chez Lucibel
  89. L’Avenir électrique de Limoges change de P-DG
  90. Sanelec investit dans la logistique
  91. Urmet Captiv cible les particuliers pour valoriser la filière pro
  92. Electricité : ES se diversifie
  93. Legrand monte en puissance sur le marché de l’assistance à l’autonomie
  94. Pour le confort et la sécurité, la lumière fait loi
  95. Une concertation avec les riverains au cœur du projet
  96. Une mise en lumière urbaine précise et discrète
  97. La valorisation des centres-villes récompensée
  98. Des minima préconisés par les fédérations sportives
  99. 4 Éclairage Modeler et animer les salles de spectacle
  100. Éclairage intérieur
  101. Révolution lumineuse, mais invisible au Louvre
  102. En Champagne, des Led facilitent le travail dans les chais
  103. Panneaux lumineux textiles pour dynamiser les espaces
  104. Cinq scénarios pour la tour Montparnasse
  105. Une grande surface de bricolage passe à l’éclairage Led
  106. 3 ÉCLAIRAGE Attirer les clients et valoriser les produits
  107. Commerce Un éclairage à la fois original et performant
  108. Eclairage innovant du viaduc par des LED
  109. Un grand tunnel routier passe aux LED
  110. Un tunnel cinétique chemisé d’acier et de reflets
  111. Quand la vague embras(s)e la digue
  112. Confort et maîtrise de l’énergie orientent l’installation
  113. Les LED illuminent une citadelle cathare
  114. Une scénographie lumineuse actionnée par les passants
  115. Extinction de l’éclairage des bâtiments publics : une avancée vers les économies d'énergie
  116. Un exercice d’économies et d’ergonomie
  117. Eclairage intérieur des bâtiments : les électriciens ont peur du noir
  118. Éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie
  119. Éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie
  120. Sonepar transforme NRA Lighting en label de compétence
  121. Abi prend son envol sur la Led
  122. Technilum cultive sa singularité
  123. Néolux veut imposer l’éclairage par LED dans les collectivités
Eclairage -

En équipant de luminaires à diodes électroluminescentes un tunnel de l’autoroute des Titans, APRR améliore la qualité de l’éclairage perçu par l’usager et réduit les frais d’exploitation en jouant d’une part sur la consommation d’énergie et d’autre part sur la fréquence des opérations de maintenance.

Un quart de siècle après sa mise en service, le tube nord (sens Genève-Mâcon) du tunnel de la Chamoise (3 300 m de long), sur l’A 40, a été équipé d’un nouvel éclairage à LED. « Les appareils au sodium installés à l’origine étaient devenus obsolètes et leur remplacement s’imposait pour des raisons de fiabilité électrique et mécanique », explique Jean-Philippe Pattyn, chef de service « systèmes opérationnels équipements dynamiques et tunnels » chez Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR). Mais au lieu de recourir à des lampes au sodium « haute pression », qui remplacent aujourd’hui presque toutes les lampes « basse pression », le groupe autoroutier a retenu la technique la plus récente, à savoir les diodes électroluminescentes. « Ce nouvel éclairage améliore la couverture lumineuse (uniformité, rendu chromatique) et réduit la consommation électrique ainsi que les frais d’entretien », précise Yves Coeuret, responsable « maintenance équipements dynamiques et tunnels » chez APRR. Réalisée en six semaines l’année dernière sous la maîtrise d’œuvre d’Ingérop, cette rénovation, qui sera étendue au tube sud en septembre prochain, devrait aboutir à un gain énergétique de l’ordre de 400 000 kWh (- 45 %) sur l’année pour l’ensemble du tunnel par rapport à l’option sodium haute pression. Pour des raisons de puissance, il n’a toutefois pas été possible d’éviter ces dernières pour les zones de renfort entrée et sortie. Grâce à une durée de vie des sources plus que quadruplée (de l’ordre de 60 000 à 80 000 heures en l’occurrence), l’opération se traduira, en outre, par une nette diminution du rythme des opérations de maintenance (deux interventions au lieu de huit sur une période de dix ans).

Retour sur investissement au bout de neuf ans

« Au cœur du tube nord (8,4 m de large, 5 m de gabarit sous plafond), chacun des 600 luminaires à LED a été doté de 52 diodes fournies par Cree. Elles délivrent un flux lumineux maximum de 135 lumens sous 350 mA, ce qui représente une puissance de 63 watts par luminaire », indique Philippe Gibard, responsable « équipements et systèmes de transport » chez Ingérop Rhône-Alpes. Le tube comprend au total 600 luminaires à LED et 230 luminaires sodium haute pression, avec une longueur de câblage de l’ordre de 50 km. Installé en quinconce (un luminaire tous les 11 m sur chaque voie), ce nouvel éclairage est raccordé à la gestion technique centralisée (GTC) qui pilote l’ensemble des fonctions de l’ouvrage selon la densité du trafic, l’évolution de la luminosité extérieure et la configuration du tube (bidirectionnel, incendie, accident…). Alimentés en 230 V et pilotés par un circuit 0/10 volts, les luminaires réglés à 65 % procurent une luminance de 4,96 cd/m² pour 49,2 lux et de 2 cd/m² pour 21 lux. Contrairement aux autres sources lumineuses, les variations de puissance (par modulation de largeur d’impulsion) se font quasiment sans perte d’efficacité énergétique. Au tarif actuel de l’électricité, compte tenu des économies réalisables d’un côté mais du surcoût de 30 % de l’autre, le temps de retour sur investissement de la technique LED serait d’environ neuf ans par rapport aux lampes au sodium haute pression.

PHOTO - 645066.BR.jpg
PHOTO - 645066.BR.jpg - © Arnaud SIQUET
PHOTO - 642910.BR.jpg
PHOTO - 642910.BR.jpg - © Jean-Charles Guézel
PHOTO - 644718.BR.jpg
PHOTO - 644718.BR.jpg - © APRR
Fiche technique

Maître d’ouvrage : APRR filiale d’Eiffarie (consortium associant Eiffage et Macquarie). Maître d’œuvre : Ingérop. Fourniture des luminaires (lot indépendant) : Comatelec. Electricité : Cegelec. Gestion technique centralisée : Clemessy. Montant total des travaux (pour les deux tubes) : 4 millions d’euros HT.

L'expert Jean-Philippe Pattyn, chef de service « systèmes opérationnels équipements dynamiques et tunnels » chez APRR « Un choix dicté par la sécurité et l’efficacité »

« Quand la question du remplacement des luminaires d’origine a commencé à se poser, en 2008/2009, il est apparu que la technique du sodium basse pression allait progressivement disparaître du marché. L’alternative était d’opter soit pour le sodium haute pression, plus moderne mais moins performant en rapport lumen/watt, soit pour les LED, prometteuses mais pas encore tout à fait matures à cette époque. Nous nous sommes néanmoins penchés sur les réalisations LED de nos voisins, italiens et britanniques notamment, et avons lancé la réalisation de prototypes. Par chance, les LED ont énormément progressé en l’espace de deux ans. Au plan technique bien sûr, mais aussi en termes de coût, d’autant que nos partenaires ont consenti des efforts importants pour participer à cette première en France. Au final, ce choix améliore la qualité de l’éclairage, et donc la sécurité, tout en réduisant les dépenses d’éclairage du tunnel, même par rapport à la solution sodium basse pression déjà très économe. »

Un éclairage de qualité

De type blanc chaud (5 000 à 8 300 K de température de couleur) et blanc neutre (3 700 K à 5 000 K), les LED utilisées fournissent une lumière à la fois plus agréable à l’œil et mieux adaptée au fonctionnement des caméras du système de détection automatique d’incident (DAI) que la lumière jaune des lampes au sodium basse pression.
Pour une luminance de 2 cd/m², le coefficient d’uniformité atteint 81 % en transversal et 71 % en longitudinal. Le coefficient d’éblouissement TI est, quant à lui, de 4,5, loin de la limite de 10.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur