En direct

Un garage géant abritera les rames du GPE
Un parallélépipède en béton de 300 m de long et 18 m de large accueillera quatre voies de stationnement de rames. - © BERNARD REINTEAU

Un garage géant abritera les rames du GPE

Bernard Reinteau |  le 16/11/2018  |  Seine-et-MarneTransportsTunnelierGareBéton préfabriqué

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Transports
Tunnelier
Gare
Béton préfabriqué
Grand Paris
Grand Paris Express
Valider

Noisy-Champs -

Alors qu'en gare de Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis/Seine-et-Marne) vient d'avoir lieu l'installation d'un des plus imposants modules en béton préfabriqué des chantiers du Grand Paris Express (lire « Le Moniteur » du 9 novembre), des travaux conséquents se déroulent aussi à l'arrière de la gare. Prévus pour s'achever mi-2019, ils portent sur la réalisation d'un garage qui pourra abriter huit rames du nouveau métro et la création d'un puits d'entrée de tunnelier pour la ligne 16 (Noisy-Champs / Saint-Denis Pleyel).

Au nord de la future gare de correspondance entre l'actuel RER A et les nouvelles lignes de métro 15 sud et 16, ce chantier, attribué à l'entreprise Léon Grosse, est mené dans une immense tranchée couverte. Celle-ci a demandé l'excavation de 430 000 tonnes de terre - revalorisées à 75 % par des aménagements paysagers - et, en raison de sols meubles constitués de sables de Pantin, la réalisation de pieux de fondation jusqu'à 20 m de profondeur.

Berceau d'accueil pour un tunnelier. L'énorme parallélépipède, d'une dimension intérieure de 300 m de long, 18 m de large et 6 m de haut, devrait nécessiter quelque 70 000 m3 de béton. Actuellement achevé à plus de 85 %, il accueillera quatre voies de stationnement de rames de 108 m chacune. Les fondations de cet ouvrage technique sont constituées d'une dalle et d'un radier d'une épaisseur totale de 2,5 m.

A l'est du garage, sur un dévoiement, les équipes de Frédérique Mai, cheffe de projet chez Léon Grosse, travaillent aussi à la mise en œuvre du berceau d'accueil du tunnelier de la ligne 16. Dans la fosse de 25 m de profondeur et de 33 m de largeur, une ouverture de 25 m de longueur sur 12 m de largeur a été pratiquée dans la couverture de l'ouvrage enterré pour y descendre les différentes parties de l'engin. Au fond, une forme en creux sur 1,60 m de radier et fortement ferraillée (200 kg/m3 de béton), capable de reprendre 6 t/m², est aménagée pour recevoir et assembler le tunnelier. Après le lancement de la machine en direction de Chelles (Seine-et-Marne), cette plate-forme spécifique sera nivelée pour recevoir les rails de la future ligne de métro.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur