En direct

Un foyer à l’image d’une maison familiale

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 30/12/2011  |  Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paris
Valider
Equipement social -

Rue Louis-Braille, à Paris XII e , les architectes de l’agence AIR (Cyrille Hanappe et Olivier Leclercq) ont dessiné un petit bâtiment compact, simple et soigné, destiné à l’hébergement temporaire de jeunes autistes.

Le programme pourrait sembler succinct - 7 chambres et des espaces pour la vie collective -, il n’en est pas moins singulier par ceux auxquels il s’adresse : de jeunes adultes autistes qui y séjourneront de 48 heures à une semaine. Le temps d’un répit pour leur famille, le temps aussi pour eux d’apprendre les rudiments de l’autonomie au quotidien grâce aux aidants d’Aria (Association pour la rééducation et l’insertion des autistes), gestionnaire de ce foyer non médicalisé. Sur une parcelle triangulaire effilée de 200 m 2 , les architectes Cyrille Hanappe et Olivier Leclercq ont tout bonnement ignoré la demande de la Siemp, maître d’ouvrage - pour qui ce foyer est une première -, de construire un bâtiment en R 1 sur tout le terrain. « Nous avons, au contraire, proposé de le faire monter le plus haut possible sur le pignon de l’immeuble auquel il est adossé, afin de dégager, en extrémité de parcelle, un jardinet de 50 m 2 , protégé mais ouvert, avec un banc, un arbre et une remise. »

Technologie limitée

A l’intérieur, l’ambiance se veut celle d’une « grande maison familiale ». Au rez-de-chaussée et à l’étage, la salle de séjour, deux salles d’activités, des locaux de services, une cuisine et une salle de bains « pédagogiques ». Aux troisième et quatrième étages, les chambres des pensionnaires et celle du gardien, « avec des paliers suffisamment larges pour favoriser des prémices de socialisation entre eux ». Couleurs vives pour les espaces de jour, tonalités taupe et apaisantes pour les chambres. « Il fallait également veiller à limiter la technologie apparente, expliquent encore les architectes, sans quoi les autistes peuvent jouer une journée entière avec un interrupteur électrique ou un store motorisé. » D’où des détecteurs de présence, des robinets que l’on peut verrouiller dans les chambres…
Au-dehors, le bâtiment isolé par l’extérieur et revêtu d’enduit clair fonctionne « comme une peau qui enveloppe la courette, avec un écorché de façade qui laisse voir les espaces de jour du rez-de-chaussée et de l’étage, font valoir les architectes. Comme pour rappeler la dualité entre l’apparence extérieure et l’univers intérieur des autistes ».

PHOTO - 602783.BR.jpg
PHOTO - 602783.BR.jpg - ©
PHOTO - 602782.BR.jpg
PHOTO - 602782.BR.jpg - © Photos : CéCILE SEPTET
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris (Siemp). Utilisateur : Aria. Maîtrise d’œuvre : AIR (Cyrille Hanappe et Olivier Leclercq), architectes. Beming (fluides), Ayda (acoustique), C Du Béton (structure), BET. Principales entreprises : Societep (démolitions), SEBR (entreprise générale hors lots techniques), Phidelec (électricité), Rodjem (CVC, plomberie). Surface : 572 m 2 Shon. Coût de l’opération : 1,04 million d’euros HT. Livraison : juillet 2011.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur