En direct

Un entrepreneur globe-trotteur au grand cœur

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 23/08/2013  |  Politique socialeLot-et-GaronneParisInternationalFrance entière

yvon setze, menuisier et fondateur de l’association « Orphelins sans frontières » -

Yvon Setze milite depuis toujours pour la défense du bâtiment et des hommes qui font vivre ce secteur. En 1994, il a créé, avec un ami, l’association Orphelins sans frontières, dont il est aujourd’hui un des administrateurs.

Président de la Fédération française du bâtiment (FFB) de Lot-et-Garonne, qui compte 350 adhérents employant 3 000 salariés, soit la moitié des effectifs dans le département aquitain, Yvon Setze a été élu à l’unanimité. L’événement est rare, d’autant que le président dirige une entreprise de menuiserie de 5 salariés. Mais, selon Virginie Hochhäusler, secrétaire générale de la FFB départementale, c’est la juste récompense d’un engagement sans faille.

« Avec Yvon Setze, la fédération a un visage humain. Il fait passer l’image de la grande famille du bâtiment, de l’artisan à la major, tous bâtisseurs. N’importe quel adhérent peut l’appeler. Il est capable de prendre son téléphone pour rappeler son devoir à un banquier, et venir ainsi en aide à un adhérent en difficulté », raconte-t-elle. Il a d’ailleurs créé une cellule de crise au sein de la FFB pour soutenir et accompagner différentes entreprises.

Un tour du monde de l’Inde au Rwanda

En janvier, il est sorti des bois de Montagnac-sur-Lède, village du nord du Lot-et-Garonne où il a installé son entreprise, pour monter à Paris et rencontrer l’ancien ministre du Budget. Certes, Jérôme Cahuzac était élu du Villeneuvois, région natale d’Yvon Setze. Les deux hommes se connaissent. Mais avoir réussi à obtenir un rendez-vous à Bercy et en ressortir avec la garantie de la TVA à 5 % pour les logements sociaux, ou encore l’autoliquidation de la TVA en France par les entreprises étrangères, lui ressemble bien. Il est homme à contourner les obstacles.
« On lui ferme la porte, il passe par la fenêtre », confirme Jean-Paul Goubie, ancien président de la fédération régionale du bâtiment d’Aquitaine. Ce dernier se souvient de leur combat commun pour défendre les intérêts des entreprises et salariés du BTP. « Je le connais depuis les années 1980. A l’époque, nous étions encore adhérents d’une autre organisation professionnelle que nous avons quittée pour divergence de vue », raconte-t-il, ce que confirme Yvon Setze. Le secrétaire général de la FFB de Lot-et-Garonne de l’époque est venu le chercher, reconnaissant à la « grande gueule » des qualités.
Son allure d’homme des bois cache en effet une grande sensibilité. Large carrure, une barbe taillée juste comme il faut, une voix forte qu’on entend même quand il ne la force pas, Yvon Setze a un regard doux qui exprime son humanité. « On n’a pas le droit de passer sur cette terre sans aider son prochain. On doit bâtir un avenir quand on est né bâtisseur », martèle le quinquagénaire.
Le tour du monde, qui l’a mené jeune compagnon menuisier sur les routes de l’Inde et de l’Afghanistan, a sans doute forgé ses convictions sur le monde. Elles l’ont conduit à aider son ami Jacques-Henri Vienot, revenu en 1993 du Rwanda. « Yvon Setze a une vision immédiate des êtres et des situations. Cette qualité nous a été très utile au Rwanda, en 1994, au moment du génocide, et par la suite. Grâce à lui, nous avons mis sur pied un atelier de menuiserie », explique Jacques-Henri Vienot, le secrétaire général de l’association Orphelins sans frontières. Tous deux œuvrent aujourd’hui, toujours à Kigali (capitale du Rwanda), à travers le soutien d’un centre de formation tenu par les Pères blancs. Leur action s’est étendue à d’autres pays et régions : le Maroc, Madagascar, la Casamance au Sénégal, la Libye, le Honduras…

Réinsérer les populations en difficulté

« L’objectif est de donner à des orphelins l’éducation et la formation leur permettant d’être autonomes. Nous les aidons à réintégrer un quotidien qui ne soit pas un camp ou une institution spécialisée. Surtout, nous créons des activités en lien avec la réalité du pays », affirme Yvon Setze.
Ces valeurs d’autonomie et de belle ouvrage, il a su les transmettre à ses salariés. Sur les 16 apprentis qu’il a formés, six sont aujourd’hui chefs d’entreprises.

PHOTO - 737453.BR.jpg
PHOTO - 737453.BR.jpg - © collection Setze
PHOTO - 736932.BR.jpg
PHOTO - 736932.BR.jpg - © Thomas Gogny / le moniteur
Parcours

1 er mai 1952 : naît à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne).
1966-1969 : suit une formation en alternance de menuiserie à l’Union compagnonnique de Fumel (Lot-et-Garonne).
1972 : fait le tour du monde.
1977 : crée l’entreprise Les Compagnons du bois, à Montagnac-sur-Lède.
1992 : intègre la FFB.
1994 : crée l’association Orphelins sans frontières.
1995 : Orphelins sans frontières reçoit le prix national de la défense des droits de l’homme.
29 novembre 2012 : est élu président de la FFB de Lot-et-Garonne.

La semaine prochaine Mohed Altrad, de l’échafaudage au rugby.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur