En direct

Un enseignement séculaire tourné vers l'avenir

elisabeth allain-dupré, hugues haëntjens |  le 21/02/1997  |  FormationArchitectureAménagement

Pour son deux-cent cinquantième anniversaire, l'Ecole nationale des ponts et chaussées prend possession de ses nouveaux locaux de Marne-la-Vallée. Dans un bâtiment conçu pour elle, l'école entend poursuivre la tradition d'excellence d'un enseignement original.

Née en 1747, l'Ecole nationale des ponts et chaussées (ENPC) est la plus ancienne des écoles d'ingénieurs françaises. Pour fêter son deux cent cinquantième anniversaire, elle investira en avril ses nouveaux locaux de la cité Descartes à Marne-la-Vallée. A l'exception des formations continues qui restent rue des Saints-Pères, toutes les activités de l'école y sont transférées. Au large dans les trois bâtiments en ligne fédérés par un vaste hall, les 900 étudiants (dont environ 600 élèves-ingénieurs) y bénéficieront d'équipements de pointe et de la proximité des laboratoires de recherche, dans la lignée d'une tradition pédagogique qui a toujours lié la recherche et l'expérience de terrain à l'enseignement théorique.

Héritée de son histoire, la spécificité de l'ENPC réside dans les deux statuts de ses élèves ingénieurs : ingénieurs civils et ingénieurs du corps des Ponts et chaussées. Issus de Polytechnique (les « X-Ponts »), parfois de Normale supérieure, ces derniers intègrent directement la deuxième année. Au nombre d'une trentaine par an, ils se destinent à l'administration, et nombre de grands commis de l'Etat, voire de ministres, sont issus de leurs rangs. Les autres entrent en première année par concours commun à plusieurs grandes écoles (Mines, Ponts, Télécom...) ou en deuxième année pour les ingénieurs et les titulaires d'une maîtrise de l'université.

L'ENPC dispense également des formations spécialisées de haut niveau. Huit mastères existent actuellement, dont « ouvrages d'art » et « ingénierie du bâtiment », un MBA (Master in international business), quatorze DEA et un DESS (« gestion et stratégie industrielle de la construction, de l'aménagement urbain et du patrimoine immobilier »). Un mastère en transport (« systèmes intelligents de transport ») devrait être inauguré en septembre.

Quant à la formation continue, elle relève dorénavant des statuts d'une société anonyme Ponts formation édition (PFE). Dirigée par Michèle Cyna, elle est filiale de l'école à hauteur de 55 % et de l'Association des anciens élèves pour le reste.

Cet article fait parti du dossier

Ecole des ponts

Commentaires

Un enseignement séculaire tourné vers l'avenir

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur