En direct

Un enduit fibré évite la remontée de fissures dans la chaussée
40 fils de fibres de verre sont déposés entre deux rampes d'épandage - © © DR

Un enduit fibré évite la remontée de fissures dans la chaussée

CONRAD FREELING |  le 09/09/2014  |  Produits et matérielsChausséeEnduitEntreprisesBas-Rhin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Produits et matériels
Chaussée
Enduit
Entreprises
Bas-Rhin
Technique
Gros œuvre
VRD
Second œuvre
Valider

Colas commercialise un enduit superficiel renforcé par des fibres de verre. La mise en œuvre de ce produit, baptisé Fibersealer nécessite un matériel dédié

Sur la RD 136, dans la traversée de Roeschwoog (Bas-Rhin), Colas Est vient de poser 7 000 m 2 d'enduit superficiel d'usure de type Colfibre. Sa particularité est d'être renforcé par des brins de fibres de verre qui ralentissent considérablement la remontée de fissures.

Pour l'appliquer, un matériel original, baptisé « Fibersealer », a été développé par le fabricant Secmair, en collaboration avec Colas. Le Fibersealer est une remorque capotée, tractée par un porteur d'émulsion, qui assure le stockage du liant. Elle permet l'épandage simultané de l'émulsion et de la fibre de verre. Le composite obtenu en une passe est constitué d'une couche d'émulsion, d'une couche de fibres, sous forme de filaments entremêlés, et d'une seconde couche d'émulsion. La surface est ensuite gravillonnée et compactée. « C'est une machine de petite série qui demande quelques améliorations, plaide Julian Guignard, adjoint matériel Colas pour la région Alsace. Elle a encore besoin de quelques ajustements, notamment pour limiter l'encrassement des coupeurs de fibres. »

Car la fibre de verre est conditionnée sous forme de 40 bobines dont le fil est coupé en brins de 5 à 6 cm au moment de la pose. Les fils de fibres sont déroulés grâce à des rouleaux en caoutchouc munis de lames. La vitesse de rotation du rouleau permet de gérer le dosage, et le pas entre les lames, la découpe les fibres à la bonne longueur. « Le fonctionnement est simple mais la multitude de coupeurs nécessite un entretien régulier et du nettoyage. Les coupeurs de fibres ne supportent pas la présence de liant », remarque Julian Guignard. Le stock embarqué de 4 t permet une autonomie d'environ 50 000 m². « Ce n'est pas la capacité d'emport qui a guidé le choix d'un stockage de la fibre par bobine, mais le fait qu'une découpe au moment de la pose garantit une meilleure uniformité du tapis que si nous lâchions des fibres prédécoupés qui risqueraient de tomber par paquets », explique le bureau d'études de Secmair. La rampe arrière de 4 m de largeur est composée de 40 coupeurs en ligne et de 2 rampes d'épandage de liant. Comme pour une épandeuse-gravillonneuse classique, la largeur de pose est réglable en ouvrant ou en fermant des buses de projection. L'ensemble est piloté par ordinateur et asservi en fonction du dosage requis et de la vitesse d'avancement.

Commentaires

Un enduit fibré évite la remontée de fissures dans la chaussée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur