"Un drame humain lourd de sens" par la Fondation Abbé Pierre

Defawe Philippe |  le 03/09/2008  |  France entièrePolitique socialeBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Immobilier
Politique sociale
Bouches-du-Rhône
Valider

Un drame est survenu à Istres (13) le 2 septembre 2008. Une femme de 33 ans, une mère de trois enfants est décédée des suites de sa défenestration. Elle venait de se suicider pour échapper aux forces de l'ordre qui venaient procéder à son expulsion. En effet, depuis déjà des mois, elle était dans l'impossibilité de faire face au paiement de son loyer.

Au-delà du désastre humain qui touche une famille, un quartier, une ville, la Fondation Abbé Pierre tient à rappeler que de telles situations ne sont pas le fait de malheureux hasards. C'est au contraire le manque de volonté politique et l'inadaptation des moyens octroyés à la prévention des expulsions dont il est question.
La période que nous traversons voit de nombreuses personnes fragilisées par un contexte économique préoccupant : les loyers et les charges flambent alors que le pouvoir d’achat s’effondre… et l'État privilégie toujours davantage la solution répressive à toute autre (+ 22 % de décisions d'expulsions ces 5 dernières années).
Il est bon de se souvenir que les décisions de justice prononçant l'expulsion dépassent désormais les 100.000 (102 967 en 2007), alors que les interventions de la force publique pour expulser les locataires n'ont jamais été aussi nombreuses, avec un triste record s'élevant à 10 179 situations rencontrées en 2007. Pour le seul département des Bouches-du-Rhône, ce sont 654 interventions des forces de l'ordre qui ont été dénombrées, dont 96 pour l'arrondissement d'Istres.

Il y a de plus un inquiétant paradoxe à relever que cette jeune mère de famille s'est donné la mort alors qu'elle faisait partie des cinq catégories prioritaires pour bénéficier du Droit au logement opposable (Dalo). Elle aurait donc pu engager un recours afin d'être relogée par les pouvoirs publics. Lui avait-on indiqué les moyens de faire valoir ses droits ? Lui avait-on proposé un toit ?
À 2 mois de la trêve hivernale des expulsions, et alors que nous approchons de la date qui permettra au Dalo d'entrer dans sa phase juridique, ce drame doit inciter l'État à mettre tout en œuvre pour éviter qu'il ne se reproduise. Notamment suspendre les expulsions locatives des personnes de bonne foi, développer les dispositifs de prévention et rendre l'enquête sociale obligatoire comme le réclame depuis plusieurs années la Fondation Abbé Pierre.

Une réaction, une suggestion... Ecrivez-nous !

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur