En direct

Un deuxième tunnel Jenner pour le tramway

RICHARD GOASGUEN |  le 04/03/2011  |  Seine-MaritimeNordCollectivités localesEuropeRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-Maritime
Nord
Collectivités locales
Europe
Rhône
Paris
Valider
Le Havre -

Opération phare du chantier de création d’un tramway sur rail fin 2012 au Havre, le percement d’un deuxième tunnel Jenner de 575 m de longueur est lancé. En parallèle au tunnel routier qui relie la ville basse à la ville haute, le creusement d’un second ouvrage dédié au tramway s’est imposé après des études du groupe Systra, mandaté dès 2005. Confié à Spie Batignolles TPCI, ce chantier de 15 millions d’euros HT a commencé fin janvier. Il devrait durer 19 mois.

Quatre types de soutènement

Après études géologiques (craie, craie altérée, argile à silex, limons des plateaux), stabilisation de la falaise crayeuse et terrassements divers, l’excavatrice à attaque ponctuelle (108 tonnes) est à l’œuvre sur la tête nord. Entre les deux extrémités du futur ouvrage (pente moyenne de 4 %), le phasage de l’opération est très précis. Ainsi, selon les roches rencontrées, quatre types de soutènement seront successivement utilisés au sud (voûte parapluie forée, cintres métalliques avec semelles d’appuis recouverts de béton, boulons en fibre de verre, projections de béton). Au nord, un seul type de soutènement a été retenu avec, à chaque cycle, un forage de drains à l’avancement pour évacuer l’eau infiltrée.
Selon le programme, fin 2011, la jonction entre les deux creusements sera effective et le tunnel (535 m) sera prolongé au nord d’une tranchée couverte de 40 m. Jusqu’au printemps 2012, le chantier se poursuivra avec la pose des revêtements définitifs (radier et voûte) et des équipements de sécurité (colonnes sèches, éclairages). Au total, 35 000 m 3 de déblais auront été déplacés et 12 000 m 3 de béton mis en œuvre.
Le futur tramway, dont la livraison est symboliquement prévue le 12 décembre 2012, aura un tracé en forme de « Y » et une longueur d’un peu moins de 13 km. Il comportera 23 stations.

Desserte d’un tiers des habitants

Partant de la plage (Porte Océane), il desservira le centre-ville historique (mairie, palais de justice, gare SNCF, université). Puis il grimpera vers les hauteurs de la ville via la costière Jenner. Après le tunnel, il bifurquera à l’ouest vers le terminus de l’écoquartier du Grand Hameau, qui accueille le centre de maintenance du matériel roulant (Alstom) et à l’est vers le quartier de Caucriauville. Au total, 90 000 habitants (plus du tiers de la population de l’agglomération), devraient se trouver à moins de 5 minutes à pied d’une station.
Créée à la fin de l’été 2008, l’équipe de maîtrise d’œuvre autour de Systra, mandataire d’un groupement, inclut Ingérop pour les voiries et réseaux. L’insertion urbaine de la ligne revient au duo formé par l’agence d’urbanisme Attica (Rouen, Lyon, Paris) et les paysagistes de l’Atelier Jacqueline Osty & associés.

PHOTO - 528676.BR.jpg
PHOTO - 528676.BR.jpg - © Eric HOURI

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 07/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur