En direct

Evénement

Un début d’année correct mais pas d’euphorie en région Rhône-Alpes

CONRAD FREELING |  le 22/06/2012  |  France entièreIsère

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Isère
Valider

Après un démarrage poussif à cause des intempéries, l’année 2012 apporte un volume d’activité convenable sans pour autant permettre de faire remonter les prix.

En région Rhône-Alpes, les loueurs s’accordent à dire qu’après une bonne année 2011, l’année 2012 s’annonce plus incertaine après un démarrage poussif, en raison notamment d’un hiver rigoureux. « On sent que ça bouge, mais ce n’est pas l’euphorie. » Un loueur évoque des entrepreneurs rencontrés lors d’Intermat 2012 restant sur la réserve malgré leurs carnets de commandes remplis. Chez Top Loc, loueur généraliste dont le réseau s’appuie sur vingt agences, le directeur Philippe Thirion observe un bon début d’année, mais des clients qui restent vigilants. « Il y a du travail, mais les prix sont bas. Tout le monde cherche à faire des économies. » En se battant au quotidien, il pense néanmoins pouvoir rester dans la course. Spécialiste des grues à tour, Jean-Philippe Valente souligne lui aussi ce paradoxe : « Malgré une activité relativement soutenue, les prix sont bas. Avec la crise, nous avons réduit notre parc pour diminuer l’offre, mais les tarifs ne remontent toujours pas. »

Les collectivités locales décalent ou annulent des chantiers

Philippe Dury, directeur général de CFE Location spécialisé dans les gros matériels, dispose d’un parc de 200 pelles, dont quelque 80 dans la région Rhône-Alpes. Après une année 2011 qui a vu son activité croître de 8 %, 2012 se présente de manière floue : « Les carnets de commandes des entreprises s’annonçaient remplis mais les collectivités locales décalent ou annulent de nombreux chantiers par manque de financements. Malgré cela, je reste d’un optimisme prudent. Car si les entreprises n’investissent pas dans les matériels, elles auront davantage recours à la location. Nous nous sommes spécialisés dans des travaux particuliers. Plus qu’un simple fournisseur, nous intervenons en amont aux côtés de nos clients pour étudier des cas particuliers et proposer des solutions adaptées. Cette technicité nous permet de tirer notre épingle du jeu et de nous protéger contre la pression à la baisse sur les prix. »

PHOTO - 649453.BR.jpg
PHOTO - 649453.BR.jpg - © IDÉ
PHOTO - 651643.BR.jpg
PHOTO - 651643.BR.jpg - © Gilles Rambaud
l’Œil de l’expert - « Pour 2012, je suis d’un volontarisme prudent »

« En 2011, avec cinq agences en Isère, un parc multiproduit de 1 000 matériels et un investissement soutenu d’un million d’euros, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros, en progression de 20 %. Un très bon millésime ! Cette année, j’aimerais confirmer les résultats de 2011 mais je reste prudent avec un objectif de stagnation du chiffre d’affaires. L’activité est contrastée : le bâtiment se tasse mais les travaux publics restent dynamiques. Il règne aussi une certaine fébrilité sur le marché en raison des incertitudes liées aux financements publics et une agressivité sur les prix avec des trésoreries tendues dans les PME. »

Cet article fait partie du dossier

LOCATION 2012

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur