En direct

Photo du débat - ©

"Un conte de Ronchamp", par Frédéric Lenne

CHESSA Milena |  le 04/09/2008  |  France entièreCulteArchitectureEuropeProfession

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Culture
Culte
Architecture
Europe
Profession
Valider

Une nouvelle histoire de famille divise la communauté architecturale. L’affrontement concerne partisans et adversaires d’un tout petit projet pour loger une douzaine de religieuses.

A l’origine, la présentation de ce projet n’avait pourtant guère suscité d’émotion, Renzo Piano, son auteur, fournissant par sa seule signature un label de qualité. L’implantation voulue par les religieuses se situant à proximité de la chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp, la Fondation Le Corbusier aurait pu sourciller. Elle ne sourcilla pas d’emblée et donna même, par son silence "religieux", un aval au projet dont le permis de construire fut déposé et obtenu.

Le feu couvait cependant et, par deux pétitions opposées, les camps se formèrent à la fin du printemps dernier. Puis la polémique enfla avec son lot de noms d’oiseaux échangés. Certains adversaires du projet de Piano furent outrageusement qualifiés d’"ayatollahs étranges d’une modernité qui ne supporterait pas le voisinage" et de "quarteron intolérant du modernisme déifié" (1). Fichtre ! En face, on s’en prit à Piano en l’invitant sans plus de nuances à… "rentrer en Italie" (2). Diable !

En fait, il faut se réjouir de la ténacité de Renzo Piano dont l’œuvre immense n’a guère besoin du blason d’un petit couvent très enterré, fut-il à proximité d’un chef-d’œuvre de Le Corbusier. Empêtré dans le piège d’une bronca, il aurait pu choisir de jeter l’éponge, considérant que mieux valait ne pas se brûler inutilement les doigts dans l’incendie d’une vaine polémique. Il tient bon au contraire et persiste, jugeant le débat "irritant" mais "utile" parce qu’il permet d’améliorer le projet.

Les points de vue de chacun ont pu s’exprimer lors d’un débat intense qui a réuni les principaux protagonistes de l’affaire (3). Décryptons. Trois points fondent l’argumentation des opposants : le projet menacerait l’intégrité formelle et spatiale de la chapelle et de son site ; le couvent conçu pour des sœurs clarisses serait un cheval de Troie pour des équipements touristiques futurs ; Le Corbusier a supplié de ne pas aménager la colline. Ses défenseurs soutiennent de leur côté que le projet architectural de Piano offre l’opportunité d’une réhabilitation du site "en toute discrétion et en toute humilité" ; qu’il installe une présence discrète, accueillante et permanente sur la colline de Bourlémont ; qu’il pérennise un peu plus l’œuvre de Le Corbusier.

Il est tout autant discutable de prôner l’immuabilité du site que de prétendre s’y insérer en se dissimulant. Par nature, le site n’est pas immuable, il change avec les saisons, il a beaucoup évolué avec le temps et son bâtiment d’accueil, à la piètre figure, ne sera regretté par personne. Mais la volonté de ne pas nuire à la préservation du site ou au parti de Le Corbusier pourrait aussi se retourner contre chacun d’eux. Ainsi, dans le projet initial, avec un légitime souci de protection, le paysagiste Michel Corajoud prévoyait des plantations trop abondantes qui auraient certainement agi au détriment des horizons particuliers de la colline. Il reconnaît volontiers cette erreur qu’il a corrigée.

Piano se défend de vouloir se cacher devant Le Corbusier mais justifie son parti par le besoin de silence des sœurs. Sa réponse enterrée suggère néanmoins une question redoutable dans le contexte de la polémique : serait-ce une provocation insupportable que d’envisager une œuvre nouvelle, ni trop proche, ni trop éloignée de la chapelle, qui s’y confronte en dialoguant avec elle ? Evidemment les opposants s’y refuseraient encore bien davantage, au nom du vide qui compose tout autant l’architecture voulue par Le Corbusier que sa part construite. Mais où s’arrête le vide ? Et l’histoire de l’architecture n’est-elle pas jalonnée de face-à-face tumultueux ?

Le Corbusier dont la Fondation et les Amis ne sont, dans cette affaire, pas sur la même longueur d’onde devrait se réjouir de continuer à soulever des interrogations équivalentes à celles d’un petit "Plan Voisin" à rebrousse-poil. Quoi que puisse en dire ses écrits, il n’est pas certain qu’il désapprouverait la confrontation. Il pourrait même la trouver épatante et la solliciter. En tout cas, l’histoire de l’art est nourrie d’injonctions qui n’ont pas été respectées et les vers de Victor Hugo n’ont pas été altérés par les musiques dont il avait pourtant interdit à quiconque de les en habiller. Quant au projet de couvent sur la colline, il faudrait de drôles de lunettes pour le voir à l’image de ces lèvres ornées du plus beau rouge qui se posèrent un jour sur une toile immaculée de Cy Twombly.

Dans un film récent d’une grande densité, "Un conte de Noël", Arnaud Desplechin fait vivre une famille où les oppositions sont féroces. La nécessité d’une greffe a cependant raison de la vigueur des affrontements et des passions qui les sous-tendent. A la fin, la dispute est estompée et l’horizon préservé.

Editorial de Frédéric Lenne publié dans "AMC" du mois de septembre 2008
frederic.lenne@groupemoniteur.fr

(1) Dans "Le Monde" du 26 juin 2008.
(2) A la tribune de "L'Equerre et le compas" du 25 juin 2008.
(3) A la Cité de l’architecture et du patrimoine, le 25 juin 2008.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur