En direct

Un concentré de génie civil sous 600 m de couverture rocheuse

le 06/11/2015  |  Second œuvreTravaux sans tranchée

Caverne des machines -

La « caverne des machines », qui abrite les équipements de pompage-turbinage, est une impressionnante cavité souterraine. Si les circulations d’eau et le risque de séismes sont quasi inexistants, les équipes doivent en revanche composer avec les poussées tectoniques verticales exercées par la montagne. C’est ainsi qu’une galerie-pilote d’une dizaine de mètres de diamètre a d’abord été percée sur toute la longueur (194 m), avant d’être élargie sur une vingtaine de mètres de part et d’autre. Ensuite, la grande voûte bétonnée de la caverne a été réalisée ainsi que deux énormes poutres porteuses, fixées au massif rocheux à l’aide de 12 000 tirants d’ancrage actifs. Se sont enfin succédé, durant vingt-huit mois, plusieurs opérations de minage jusqu’au pied de la caverne. « Après avoir revêtu les parois de béton projeté, nous construisons la salle des machines proprement dite : une structure de béton armé en forme de fer à cheval composée de plusieurs chambres techniques », indique Gérard Seingre, directeur général des travaux.

PHOTO - 871346.BR.jpg
PHOTO - 871346.BR.jpg
PHOTO - 872366.BR.jpg
PHOTO - 872366.BR.jpg

Commentaires

Un concentré de génie civil sous 600 m de couverture rocheuse

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur