En direct

Un collège BBC en bois massif fait école

Jean-Philippe Defawe |  le 08/06/2012  |  Loire-AtlantiqueFrance entièreCollectivités localesERPBois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Loire-Atlantique
France entière
Collectivités locales
ERP
Bois
Performance énergétique
Education
Europe
Seine-et-Marne
Energie
Immobilier
Technique
Bâtiment
Hygiène
Valider
Loire-Atlantique -

Mardi 29 mai, une délégation du conseil général de Seine-et-Marne visitait le chantier du collège d’Héric, septième collège construit par le département en sept ans mais aussi le premier à l’être selon l’objectif BBC. « Nous allons construire 3 à 4 collèges dans les années à venir, et ce chantier pilote en bois massif nous intéresse à la fois pour sa dimension environnementale, la maîtrise des coûts et des délais », explique Michel Bénard, vice-président du conseil général de Seine-et-Marne, chargé des bâtiments et des travaux.

Si, dès l’origine du projet, le département de Loire-Atlantique s’était donné comme objectif d’atteindre le BBC, c’est équipe de conception A H Roulleau/Besseau-Micheau qui a imposé une solution en bois massif. « Michel Roulleau a été séduit par ce système constructif qu’il a découvert dans le Vorarlberg, en Autriche, et qu’une société de la région, Muréko, commençait à développer en France », explique l’architecte Patrice Micheau.
Muréko, qui se présente comme une « entreprise générale du bois », souhaitait décrocher une belle référence grâce à un chantier d’envergure et a su rentrer dans l’enveloppe des 11,4 millions d’euros HT de travaux. La solution retenue est celle des panneaux structuraux contrecollés en bois massif KLH. « Pour atteindre le BBC, nous avons associé ces murs en bois massif à 60 mm d’isolation intérieure et 240 mm d’isolation extérieure, et porté une attention toute particulière à l’étanchéité à l’air », précise Patrice Micheau. Au sol, des planchers caissons Lignotrend avec une chape sèche en face supérieure renforcent l’inertie du bâtiment. La façade est réalisée en bardage de châtaignier non traité.

Un bel avenir

Le collège d’Héric sera livré en août prochain. Cette expérience devrait donner un bel avenir à la technique du mur en bois massif, notamment pour les établissements scolaires. Le gain de temps obtenu grâce à la préfabrication est précieux pour un maître d’ouvrage comme le conseil général de Loire-Atlantique qui doit faire face à un fort développement de la population. Pour ses prochains marchés de collèges, le département réfléchit à une formule de conception-construction comprenant un contrat de longue durée afin de réaliser rapidement les éventuelles extensions.

PHOTO - 648827.BR.jpg
PHOTO - 648827.BR.jpg - © Patrick Miara/Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur