En direct

Un coffre-fort haut de 26 m pour la Banque de France

philippe donnaes |  le 27/01/2017  |  Collectivités locales

La Courneuve -

Implanté sur l'ancienne friche de l'usine Babcock et Wilcox, le futur pôle fiduciaire national Paris La Courneuve (Seine-Saint-Denis) accueillera une direction de la Banque de France ainsi que la succursale départementale de Saint-Denis. « Le chantier se compose de deux parties bien distinctes », explique William De-jean, le directeur de projet d'Artelia. Ces deux parties sont constituées d'une part du pôle tertiaire, avec notamment l'accueil du public ; et d'autre part du nouveau centre fiduciaire totalement automatisé de 19 500 m2 (sur deux niveaux), qui abrite le coffre-fort, dénommé la « serre », consacré aux activités d'entretien et d'émission de la monnaie à l'échelle nationale.

Le pôle tertiaire intègre les deux bâtiments historiques (3 000 m2 chacun) : la façade du plus ancien (1923) a été conservée tandis que celle du plus récent (1987) a été détruite et remplacée par une façade vitrée. Particularité de ce projet : une toiture végétalisée sur le nouveau restaurant d'entreprise de 500 m2 , construit au pied de l'immeuble de 1987.

Semblable à un ouvrage nucléaire. Mais c'est la serre, d'une hauteur de 26 m, qui constitue la vedette technique incontestée du chantier. De par sa capacité de stockage, qui en fera l'un des coffres-forts les plus important d'Europe, mais surtout en raison de ses performances structurelles qui s'apparentent plus à celles d'un ouvrage nucléaire ! « La couverture est en effet constituée de deux dalles béton de 40 cm d'épaisseur, séparées par un vide d'environ un mètre, et nous sommes sur des ratios de ferraillage exceptionnels de 170 kg/m3 », révèle Roger Bail, le directeur de projet de CBC. Ces exigences sont bien évidemment dictées par les contraintes de sécurité drastiques qui conditionnent le projet. Les murs de ce coffre-fort géant para llélépipédique (35 x 49 m), constitués de deux voiles béton (40 à 50 cm d'épaisseur) reliés par des entretoises, répondent aux mêmes critères d'inviolabilité que les ouvrages nucléaires.

Maître d'ouvrage : Banque de France. AMO : Egis Conseil/ Amarante/Argon. Maîtrise d'œuvre : groupement Artelia (mandataire)/Jean-Paul Viguier et Associés. Entreprises : CBC/Sicra/ Alstef/Léon Grosse.

PHOTO - 5580_354214_k2_k1_892035.jpg
PHOTO - 5580_354214_k2_k1_892035.jpg

Commentaires

Un coffre-fort haut de 26 m pour la Banque de France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX