En direct

Un cloître ouvert sur la cité U
PHOTO - 13503_822396_k2_k1_1935360.jpg - © PHOTOS : PHILIPPE RUAULT

Un cloître ouvert sur la cité U

Raphaëlle Saint-Pierre |  le 15/06/2018  |  Haute-Garonne

A Toulouse, la résidence Olympe-de-Gouges offre aux étudiants des espaces aérés et à taille humaine, qu'ils s'approprient facilement.

« Le traitement à l'échelle urbaine de la cité universitaire Ponsan-Bellevue, qui abrite aujourd'hui 1 000 logements, nous a passionnés », explique Jean-Manuel Puig, architecte de l'agence PPA. Aux côtés des agences Scalene et AFA, les concepteurs de PPA ont remporté le concours sous maîtrise d'ouvrage du groupe SNI, œuvrant pour le compte du Crous, gestionnaire des lieux. Leur mission : remanier le plan-masse et l'aménagement paysager de ce campus toulousain et y bâtir une résidence de 615 logements sociaux étudiants, ainsi que des espaces collectifs.

La résidence Olympe-de-Gouges se dresse à la place de quatre barres de chambres des années 1960 dont la démolition avait été décidée au préalable. Les architectes ont réparti les studios dans deux bâtiments eux-mêmes décomposés en deux équerres de cinq et sept étages disposées en cloître. Au cœur de ces îlots, un patio, traité comme une respiration visuelle, prolonge les cheminements du parc. « Il n'y a eu aucun recours de la part des voisins du quartier pavillonnaire car en posant nos bâtiments sur des pilotis et en jouant sur la verticalité, nous avons libéré le sol et rouvert le site. Les riverains le traversent désormais pour rejoindre le métro », explique Jean Larnaudie, de l'agence Scalene.

La salle polyvalente prend, quant à elle, la forme d'une barrette en béton qui borde la cité, tel un soutènement de la colline. Une grande pergola métallique double son espace. « C'est un édifice peu “ designé ”, juste pratique », précise Jean-Manuel Puig.

Rationalisation. « Ce projet ne relève pas de l'esthétique minimaliste mais répond à une économie. Il est sans prétention, composé d'éléments génériques, mais il définit clairement ses ambitions en termes de confort et de qualité d'usage », insiste-t-il. Contraints par un budget et des délais tendus, les architectes travaillent sur des effets de série pour rationaliser la construction et la gestion des coûts. Par le choix d'un maximum d'éléments aisément remplaçables, ils répondent aussi à l'exigence d'une maintenance réduite de la part du bailleur social.

La structure en béton (planchers et voiles) est coulée sur place, puis habillée de murs manteaux. Assemblés en atelier, ils comprennent une ossature bois, l'isolation extérieure, le parement et les volets en panneaux métalliques Alucobond blanc. La longueur de 15 mètres de ces morceaux de façades préfabriqués correspond au gabarit routier maximal. Chacun d'entre eux peut clore quatre chambres avec une cadence moyenne d'un étage complet par semaine. Ainsi, le second bâtiment, livré pour la rentrée 2017, a vu le jour en seulement treize mois. Tempérant leur aspect monolithique, trois finitions - brillante, mate et satinée -, disposées de manière aléatoire, font vibrer les façades selon la lumière. S'y ajoute le ballet de l'ouverture et de la fermeture des volets, traités à la manière de persiennes avec trois positions dont une intermédiaire dessinant une fente et protégeant de l'ensoleillement. « A travers ce motif abstrait, nous voulions éviter la petite boîte répétée de la chambre, atténuer l'effet de ruche et de densité », précisent les architectes.

Espaces détente dans les coursives. Pour conserver une échelle humaine, ils ont prévu deux halls par étage abritant chacun 20 boîtes à lettres. « Expression verticale du campus », les généreuses coursives de 4 m de large, à la fois ruelles et pièces extérieures, offrent des entre-deux, rapidement investis par les étudiants qui n'ont pas hésité à y installer des canapés. Des parois de bois, en panneaux de contreplaqué verni, apportent une touche chaleureuse tout en dissimulant les gaines techniques des logements. Les designers de l'agence A+B ont secondé les architectes pour aménager ces studios de 16 m2 autour d'un grand plan de travail qui articule les fonctions principales. « Nous ne voulions pas d'un appartement miniature mais d'un espace souple qui s'adapte aux différents usages. Nous avons pensé l'appropriation par les étudiants à toutes les échelles, du parc à la chambre », conclut Jean-Manuel Puig.

Maîtrise d'ouvrage : Nouveau Logis Méridional (groupe SNI). Maîtrise d'œuvre : PPA Architectures, mandataire ; Scalene Architectes et Almudever Fabrique d'architecture (AFA), associés ; A + B Designers, aménagement studios. BET : Egis (TCE), Execo (économie et direction de chantier), ATP (paysage).

Principales entreprises : Eiffage Construction Midi-Pyrénées et Spie Batignolles Sud-Ouest (TCE), Pyrénées Charpentes (façades), GB Agencement (mobilier). Surface : 14 641 m2 SP. Montant des travaux : 21,9 M€ HT (démolition et désamiantage inclus).

PHOTO - 13503_822396_k3_k1_1935361.jpg
PHOTO - 13503_822396_k3_k1_1935361.jpg
PHOTO - 13503_822396_k4_k1_1935363.jpg
PHOTO - 13503_822396_k4_k1_1935363.jpg
PHOTO - 13503_822396_k5_k1_1935368.jpg
PHOTO - 13503_822396_k5_k1_1935368.jpg
PHOTO - 13503_822396_k6_k1_1935371.jpg
PHOTO - 13503_822396_k6_k1_1935371.jpg
PHOTO - 13503_822396_k7_k1_1935374.jpg
PHOTO - 13503_822396_k7_k1_1935374.jpg
PHOTO - 13503_822396_k8_k1_1935376.jpg
PHOTO - 13503_822396_k8_k1_1935376.jpg
PHOTO - 13503_822396_k9_k1_1935386.jpg
PHOTO - 13503_822396_k9_k1_1935386.jpg
PHOTO - 13503_822396_k10_k1_1935390.jpg
PHOTO - 13503_822396_k10_k1_1935390.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur