En direct

Un cloître ouvert sur la cité U
PHOTO - 13503_822396_k2_k1_1935360.jpg - © PHOTOS : PHILIPPE RUAULT

Un cloître ouvert sur la cité U

Raphaëlle Saint-Pierre |  le 15/06/2018  |  Haute-Garonne

A Toulouse, la résidence Olympe-de-Gouges offre aux étudiants des espaces aérés et à taille humaine, qu'ils s'approprient facilement.

« Le traitement à l'échelle urbaine de la cité universitaire Ponsan-Bellevue, qui abrite aujourd'hui 1 000 logements, nous a passionnés », explique Jean-Manuel Puig, architecte de l'agence PPA. Aux côtés des agences Scalene et AFA, les concepteurs de PPA ont remporté le concours sous maîtrise d'ouvrage du groupe SNI, œuvrant pour le compte du Crous, gestionnaire des lieux. Leur mission : remanier le plan-masse et l'aménagement paysager de ce campus toulousain et y bâtir une résidence de 615 logements sociaux étudiants, ainsi que des espaces collectifs.

La résidence Olympe-de-Gouges se dresse à la place de quatre barres de chambres des années 1960 dont la démolition avait été décidée au préalable. Les architectes ont réparti les studios dans deux bâtiments eux-mêmes décomposés en deux équerres de cinq et sept étages disposées en cloître. Au cœur de ces îlots, un patio, traité comme une respiration visuelle, prolonge les cheminements du parc. « Il n'y a eu aucun recours de la part des voisins du quartier pavillonnaire car en posant nos bâtiments sur des pilotis et en jouant sur la verticalité, nous avons libéré le sol et rouvert le site. Les riverains le traversent désormais pour rejoindre le métro », explique Jean Larnaudie, de l'agence Scalene.

La salle polyvalente prend, quant à elle, la forme d'une barrette en béton qui borde la cité, tel un soutènement de la colline. Une grande pergola métallique double son espace. « C'est un édifice peu “ designé ”, juste pratique », précise Jean-Manuel Puig.

Rationalisation. « Ce projet ne relève pas de l'esthétique minimaliste mais répond à une économie. Il est sans prétention, composé d'éléments génériques, mais il définit clairement ses ambitions en termes de confort et de qualité d'usage », insiste-t-il. Contraints par un budget et des délais tendus, les architectes travaillent sur des effets de série pour rationaliser la construction et la gestion des coûts. Par le choix d'un maximum d'éléments aisément remplaçables, [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Un cloître ouvert sur la cité U

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX