En direct

Evénement

Un circuit hydraulique performant pour la Caterpillar 374 série F

le 06/03/2015  |  France entièreIndustrie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Industrie
Valider

L’américain mise sur le contrôle du circuit hydraulique pour baisser la consommation.

Chez Caterpillar, les deux pelles de production que sont la 374 (catégorie des 70 t) et la 390 (catégorie des 90 t) sont directement passées de la série D à la série F, soit d’une motorisation Étape 3a à une motorisation Étape 4, en sautant l’Étape 3b intermédiaire. Un choix calculé par le fabricant qui a fait bénéficier ces machines du mécanisme dit « de flexibilité » qui lui permettait de monter un petit nombre de moteurs d’ancienne génération, même après leur date d’interdiction. Comme tout a une fin, la 374 série F est aujourd’hui bel et bien aux normes, avec son moteur Caterpillar C15 de 352 kW qui cumule un filtre à particules, une injection d’AdBlue et un catalyseur d’oxydation diesel. Malgré cet encombrant post-traitement, le réglage du nouveau moteur lui fait consommer un peu moins de carburant que le précédent. Tous ces accessoires de traitement des gaz d’échappement prennent de la place, de même que le circuit de refroidissement qui a dû être augmenté pour absorber la hausse de la température de combustion. D’où la présence, sur cette série F, d’un impressionnant capot arrière. Cependant, ce n’est pas au niveau du moteur lui-même que se situe la plus grande source d’économie, mais dans une profonde modification de l’hydraulique de ce modèle pour en améliorer le rendement. Les vérins de flèche comme le vérin de balancier sont équipés d’une « vanne de régénération » qui fait passer l’huile sous pression d’une chambre à l’autre en circuit fermé. L’électronique est massivement mise à contribution avec le montage d’un distributeur à double tiroir, dit « ACS » (adaptative control system), piloté par des électrovannes. Conséquence : les joysticks sont, pour la première fois dans une machine de cette catégorie, de type électrique. Il en résulte un circuit amélioré, semi-automatisé, qui sollicite moins les pompes, donc réclame moins de puissance au moteur diesel dont le régime nominal tombe de 1 800 tr/min pour la 374 série D à 1 600 tr/min pour la série F. Cela se traduit par une baisse de consommation que Bergerat Monnoyeur  le représentant Caterpillar en France  a pu mesurer : une moyenne de 62 l/h pour une 374 série D contre une moyenne de 46 l/h pour une série F, soit une consommation réduite de 25 %. Probant !

PHOTO - 834145.BR.jpg
PHOTO - 834145.BR.jpg - ©
PHOTO - 834143.BR.jpg
PHOTO - 834143.BR.jpg - © caterpillar
PHOTO - 834144.BR.jpg
PHOTO - 834144.BR.jpg - ©
Point fort

Une machine neuve ou d’occasion ? Achetée ou louée ? Reprise à une date programmée ? Facturée à l’heure travaillée ? Bergerat Monnoyeur, le représentant Caterpillar pour la France, propose une palette de solutions financières sans équivalent sur le marché.

Caractéristiques

Poids : 70,9 t
Puissance moteur : 352 kW
Hydraulique : 2 pompes de 448 l/min
Volume du godet : 4 m³
Consommation moyenne : 46 l/h

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur