En direct

Un chantier phare pour DCNS

le 20/06/2014  |  Collectivités localesVar

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Var
Valider
VAR -

A Ollioules (Var), le chantier des futurs locaux de DCNS (40 000 m² de plancher au total), la plus grande opération tertiaire en compte propre de la région, avance à bon rythme et se rapproche de la fin du gros œuvre. Sur le site du futur Technopôle de la mer, la livraison de ces bâtiments destinés à rassembler 1 000 cadres et ingénieurs spécialisés dans le développement des systèmes numériques complexes équipant les navires militaires, est prévue en juin 2015. Confié dans le cadre d’un contrat de promotion immobilière à abcD, opérateur clés en main de bâtiments d’entreprises, ce projet, dont l’investissement travaux s’élève à plus de 60 millions d’euros, joue la carte de la qualité environnementale et de la forte adaptation au site.

Résille en béton fibré

Succession de bâtiments R + 2 à R + 4 avec 400 places de parking semi-enterrées, l’ensemble, signé Jacques Ferrier avec Paula Paysages, les bureaux d’études SNC Lavalin et Dauchez-Payet, se développe comme un pantographe, traversé par 8 000 m² d’espaces paysagers. Une série de bâtiments-ponts reliant ces différentes entités, séparées par des failles, donnent l’image d’un campus. Certifié NF HQE en phase conception, il vise un niveau de performance thermique RT 2012-20 %. « Nous avons prévu des toitures végétalisées sur 6 000 m² et un dispositif de récupération de l’énergie produite pour climatiser les plates-formes informatiques qui servira à chauffer les locaux l’hiver et couvrira 20 à 30 % des besoins du bâtiment », détaille Fady Hajjar, directeur du pôle tertiaire chez ABCD.
Elément architectural du projet et de sa régulation thermique, les façades (9 500 m² de surfaces vitrées) sud, est et ouest comporteront des brise-soleil en lames minérales entrelacées, une résille en béton fibré produite par Betsinor, alors qu’au nord une vêture en plaques de béton hautes performances et des parois vitrées pour récupérer les calories sont mises en œuvre. Au total, le chantier mobilise 26 entreprises en lots séparés dont une dizaine de PME locales, autour des Travaux du Midi en charge du lot principal, 4 grues, et va occuper 200 ouvriers en pointe. Le chantier exige le terrassement de 65 000 m 3 dont 15 000 m 3 de terre réemployée, 16 000 m 3 de béton, 1 100 tonnes d’acier...

PHOTO - 799118.BR.jpg
PHOTO - 799118.BR.jpg - © JFA JACQUES FERRIER ARCHITECTURES / IMAGE : FERRIER PRODUCTION

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur