En direct

Un chantier-école à l'église Saint-Louis

Florence Quille |  le 23/02/2018  |  Collectivités localesTechniqueBâtimentNord

Tourcoing -

Juchée sur un échafaudage, à dix mètres du sol, Valérie termine la préparation d'un mur avant de poser la première couche de peinture. Depuis quelques semaines, la jeune femme participe à un chantier-école peu ordinaire : la rénovation de l'église Saint-Louis à Tourcoing. Rongée par la mérule et fermée au public en 2002 après l'effondrement de sa toiture, cette église, propriété de la Ville, était vouée à la démolition. En 2011, après deux années d'âpres négociations, un compagnon du Tour de France la rachète pour la somme symbolique de 20 000 euros, avec engagement d'y consacrer 500 000 euros de travaux à titre conservatoire.

Chantier pharaonique. L'aventure commence alors pour ce passionné de patrimoine religieux. « Enfant de chœur, j'adorais explorer les coulisses de ces lieux », se souvient Silvany Hoarau, trentenaire d'origine auvergnate. Aujourd'hui patron d'une entreprise de couverture et charpente, il s'est attelé à un chantier pharaonique : la rénovation complète de l'église bâtie en 1893 dans un style néoroman. Après six mois de travaux pour remettre en état la toiture, il s'attaque à la nef et décide d'associer les jeunes du quartier au chantier. « L'Epidème est un quartier en pleine perte de vitesse. Les commerces de proximité ont fermé et les jeunes sont désœuvrés ; 40 % d'entre eux sont déscolarisés et sans qualification. Je voulais apporter ma pierre à l'édifice et leur inculquer des valeurs. » Son chantier-école, financé par la Ville, la métropole européenne de Lille et la région, accueille des jeunes sans emploi pour une durée de deux à six mois. « Il ne s'agit pas d'une formation qualifiante mais plutôt d'un accompagnement social, confie Silvany Hoarau. Les stagiaires apprennent le savoir-être : la posture, le langage, la valeur travail… » Des préalables indispensables à la réinsertion professionnelle. A l'issue du chantier, certains stagiaires intègrent un lycée professionnel, d'autres sont embauchés dans le bâtiment. Valérie, elle, espère bien décrocher un emploi. Au chômage depuis plusieurs années, cette ancienne couturière a retrouvé ici un rythme et le plaisir de découvrir un nouveau métier. « C'est physique mais j'aimerais poursuivre dans le bâtiment ! »

PHOTO - 11586_711525_k2_k1_1694550.jpg
PHOTO - 11586_711525_k2_k1_1694550.jpg

Commentaires

Un chantier-école à l'église Saint-Louis

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX