En direct

Un chantier de réseau atypique

le 29/06/2012  |  Bouches-du-RhôneCollectivités localesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bouches-du-Rhône
Collectivités locales
France entière
Valider
BOUCHES-DU-RHÔNE -

Dans l’ouest des Bouches-du-Rhône, le SAN Ouest Provence (six communes, 100 000 habitants) investit dans la modernisation de son réseau d’assainissement (plus de 26 millions d’euros en 2011), qu’elle partage avec Saint-Chamas. L’Epad Ouest Provence y achève un chantier atypique de réhabilitation de réseau en milieu urbain sur 1,5 km, entre le port de Saint-Chamas et la station d’épuration de Port-Saint-Louis-du-Rhône. L’objectif était de continuer à assurer le transport des effluents pendant les travaux tout en limitant les nuisances.

Solution double

« Nous avons opté pour une solution double : une dérivation préalable du réseau par pompage continu, puis un tubage du collecteur de refoulement existant en béton de diamètre 800 au moyen d’une canalisation PEHD car, dans un sous-sol encombré et avec une nappe haute, la pose d’une nouvelle canalisation pouvait s’avérer périlleuse », explique Olivier Le François, directeur de projet chez Safege. Le by-pass a été assuré par deux tuyaux de diamètre 280 et quatre pompes d’un débit de 600 m 3 /h. Un chantier d’un mois, qui a nécessité une veille permanente 24 h sur 24 pour éviter, par délestage du réseau, les risques de débordement et d’inondation en cas de forte pluie.

Sections de 250 m

Après vidange, curage (50 tonnes de dépôts extraits), inspection de la conduite béton puis réalisation de fosses de tirage, les tubes PEHD sont introduits dans le collecteur par treuillage (10 t). De diamètre 560 nettement inférieur au collecteur d’origine surdimensionné, les tubes PEHD sont soudés au miroir en travée de 14 m, puis mis en place sur des sections pouvant aller jusqu’à 250 m en ligne droite. Les jonctions se font par électrosoudures. Au total, le chantier (qui s’achèvera à la mi-juillet) aura duré trois mois et demi, avec un rythme de tubage de 250 à 300 m par semaine, plus rapide qu’en tranchée classique. Coût du marché : 1 million d’euros HT. Une opération similaire est prévue à la Poudrerie de Saint-Chamas, sur 2 km.

PHOTO - 653532.BR.jpg
PHOTO - 653532.BR.jpg - © Safege
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : SAN Ouest Provence. Maître d’ouvrage délégué : Epad Ouest Provence. Maître d’œuvre : Safege. Entreprises : Rampa TP avec Tlestar (dérivation provisoire), Axeo (tubage) et SPGS (curage) sous-traitants.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur